Pirates des Caraibes le RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Shao Leen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shao Leen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2012




Dernière édition par Shao Leen le Lun 12 Mar 2012 - 20:41, édité 1 fois
MessageSujet: Shao Leen   Lun 12 Mar 2012 - 4:38

Shao Leen
« La fin justifie toujours les moyens... »



Shao Leen




    Identité RP
    Nom : Shao
    Prénom : Leen
    Âge : C’est très controversé pour l’unique raison qu’il ignore son année de naissance. Certain disent qu’il a 62 ans, d’autre pense qu’il n’a pas plus de 58 ans. Quand une personne le lui demande, il vous dira ce que tout le monde vous dira... Environ à peu près !

    Hors RP
    Connaissance du Fow: Par la fondatric.
    Prènom : Ça c'est Perso, sinon vous pouvez m'appeler Bris.
    Age : 19.
    Présence : Selon l’activité du fow
    Code : Validé par Nami La pirate


Personnage
Carractère : Sur son visage, il est rare de le voir sourire et ce dans toutes les situations qui le rend d’autant plus mystérieux. Ces amis ne ce compte que sur une main tellement il peut être odieux et insolent. Et pourtant, c’est un bon meneur. Ceux qui travaillent ou ont un jour eu l’occasion de le servir n’ont pas été déçu. Doté d’une chance calculée, mais une bonne dose de chance. D’une patience exemplaire, il est capable de rester dans une position sans se faire remarquer durant des heures. D’une fidélité hors norme pour autant qu’il trouve une personne digne de le comprendre et surtout le respecter. C’est justement un sens de devoir qu’il met en avant. Saho fera tout son possible pour rendre à son pays ce qu’il lui a été donné avec générosité. Il a bien d’autres qualités, mais vous le découvrirez de vous-même avec le temps qui passe. Pour autant avoir la chance un jour de faire sa rencontre. Rencontre funeste ou d’un jour. Rare sont ceux qui le tienne dans la main pour une plus longue durée.
Comme tout le monde, aucun, je suis simplement l’incarnation de la perfection. Non plus sérieusement, il aime et parfois même trop l’humour noir. Embobiner une personne à lui faire croire des choses qui ne le sont pas pour ensuite l’utiliser comme disciple. Et encore c’est peut dire, la dernière fois qu’il s’est servi d’une personne de la sorte, après lui avoir fait subir maintes châtiments, Saho l’a volontairement oublié au fond d’un puis. Il aime lire la souffrance sur le regard de ses assaillants ! Peut-être aussi un faible pour le saké... comme tout bon pirate pour le rhum.

Psychologie : D’apparence calme, serin, il n’en est pas plus d’un maître d’arme remarquable de part ces années d’expérience. De physionomies tout à fait standard pour un vivant en Asie. Il est tout sauf gros, juste assez de chaire pour recouvrir son squelette. Ce n’est pas pour autant que l’on pourra dire de lui qu’il est un homme maigre. Juste ce qu’il faut. Du point de vue de la musculature, il doit son talent à une agilité et surtout une souplesse qu’il entraine tout au long de la vie et qu’il maintient encore de nos jours. Sa tête est toujours recouverte par un chapeau chinois ou plus couramment dit, un Tamis. Son nom vient probablement de sa forme qui évoque le traditionnel chapeau. De ce fameux Tamis s’échappe volontairement une longue chevelure blanche parcourant en cascade son corps avant d’achever un arrêt à la hauteur de la taille. Entre son nez et la lèvre supérieure, une fine moustache descendent jusqu’à sa poitrine d’homme.

Son habillement ne change pas, il est donc facile de le reconnaître le jour. Vêtu d’une simple tunique aux bordures colorées de brun qui lui permet de ce dissimulé à tout instant un peu partout. Il porte également un médaillon en symbole de son royaume. C’est un présent qu’il reçut pour service rendu à son Roi qui répond au nom de Gongsun Zan. Un gilet particulier qui orne ces épaules. Celui-ci est recouvert par une dorure des grands maîtres d’art de son pays ainsi qu’un dragon juste en dessous de son menton. Il le porte fièrement et n’oublie jamais de l’enfiler. Sans oublier la ceinture qui lui permet de supporter son arme : Sabre.


Historique
Histoire : « Sur une terre encore peu connue par les orientaux, je vivais seul depuis bien longtemps. Abandonné par mes parents de par leur mort au plus jeune âge, je me suis déplacé d’une contrée à l’autre avant d’arriver à l’âge de cinquante ans dans ce fabuleux royaume qu’est Singapour. »

Voici ce que raconte sa légende :
Mais bien avant d’atterrir dans ce royaume, la vie de ce Maître d’art qui n’avait jamais accepté d’être chevauché par une autorité supérieur à lui restait en partie, un grand mystère. Il n’avait pas pour habitude de dévoiler sa vie. Seuls quelques récits permettent aujourd’hui de rassembler les fragments de sa vie.

De son adolescence a son premier âge d’adulte.

Shao perd son père peu après sa naissance et est pris en charge par ses oncles. Il est anobli au cours de son enfance puis reçoit dans sa jeunesse la charge de la magistrature de Puyang. À la mort de sa mère, il part s'installer pour six ans auprès de la tombe de ses parents pour accomplir le deuil, puis part s'installer à la capitale Luoyang où il fait la rencontre de nombreuses personnalités comme Zhang Miao et son futur rival Cao Cao qu’il ne connais pas encore à ce jour. Les fréquentations de Shao et son oisiveté inquiètent fortement son oncle Yuan Wei qui finit par le sermonner et le ramener sur le droit chemin. Mais actuellement, il est difficile d’en savoir d’avantage. Juste qu’il a suivi une formation très rapide d’art du maniement au sabre et divers méthode connue dans le pays.

Ce n’est qu’une fois qu’il eut atteint l’âge de 14 ans que toute sa vie bascula brutalement. Lors d’un combat entre jeune adolescent qu’il fut repéré par deux hommes qui lui proposèrent de parfaire ces connaissances. Le jeune homme ne pouvait refuser une telle offre et il s’élança tête baissée à la suite des deux inconnus. Ce jour, il s’en souvient encore et ne le regrettera jamais. Embarqué dans une marche interminable, des ampoules sous les pieds qui s’infectaient, il demanda à plusieurs reprises une pause. Les deux hommes ne l’entendaient pas de la même manière, il fallait poursuivre le sentier inondé par la crue qui sévissait depuis presque trois jours. Et sous une pluie battante, le jeune homme avait tout sauf de l’endurance pour résister. Pas d’autre choix que de suivre, il referma son esprit pour oublier une partie de la douleur et la pluie masquait les larmes ruisselantes le long de son visage.

Quand enfin, au loin, une fortification du roi était en vue, il donna un dernier élan de courage. Malencontreusement pour Shao Leen, ses précédentes plaintes venaient d’être rapportées auprès d’un homme d’une carrure imposante. Il fut immédiatement pris en charge pour une première séance au combat et surtout faire la rencontre de son nouveau maître d’arme. Dans une douleur que personne ne serait en mesure d’enduré, l’ordre de prendre place sur le tatami ne l’enchantait mais pas du tout. N’ayant autre choix, il déchaussa ce qui ressemblait à des sandales et prit place. A chacun de ses pas, une trace rouge sang maculant la zone d’entrainement. Pas le temps d’engager le combat, et malgré son courage, il part dans un coma.

Bien des heures plus tard, une fois qu’il reprit connaissance, une femme d’une longue chevelure qu’il n’oubliera pas finissait de refaire le bandage sous chaque pied. A son seul regard, sans aucune parole, il comprit la gravité des plaies. Il resta plusieurs jours en convalescence et enfin trouver une place qui lui était réservé. Ce ne sont pas moins de 4 ans d’entrainement intensif qui suivra dans le palais sous le regard aguerrit de son roi.

Premiers pas d’un homme à une retraite bien méritée.

A la fin d’une longue formation intense qu’il poursuivra tout au long de sa vie, le roi lui offrit une mission. Ce retrouvant à la tête de 600 hommes pour un parcours à travers une bonne partie de l’Asie. Le voilà dans les profondeurs de toutes les folies. Il fera des connaissances de tous genres, des combats sanglants qu’il ne souhaite pas relever. Plus tard, son corps laissera paraître des marques conséquentes. Les armes à feu n’avait pas encore vu le jour et il se battait comme de véritables guerriers pour une cause qui leurs semblaient juste.

Pillant les petits villages pour s’enrichir et faire valoir la demande du roi. Parfois, ils leurs arrivait même de satisfaire des besoins d’hommes après des femmes en les violant, les battants. Non pas que c’était l’anarchie, mais un homme a également besoin de stimulant pour vivre et ce revigoré. Puis au fil du temps, un respect s’installa à la seule approche de ces hommes. Tout le monde avait un grand respect pour Shao Leen au point qu’il en profitait parfois par des actes qu’il n’accepte pas d’en parler. Seul certain hommes en avait connaissance.

Un jour qui semblait calme, une température clémente, rien ne pouvait présager le désastre. Les hommes sous le commandement de Shao Leen se firent prendre par surprise. Les hommes d’un seigneur du Nord les avait encerclé et répondait sous le nom de Cao Cao. Désemparé et prit de cours sans avoir le temps pour certain de se saisir d’une arme. Bien qu’il fût plus nombreux que la troupe de Cao Cao, celui-ci eu l’avantage par une totale surprise. Plus de 250 hommes perdirent la vie sous d’atroce souffrance. Quelque uns d’entre eux firent capturé et emmener et d’autre la main droite tranchée. C’était une pratique courant qui empêche un homme de rejoindre les rangs de la guerre. Pour les 160 hommes restent valide, de voir ces confrères ce faire mutilés ne leurs procurèrent un dégout et une haine. Une haine qu’ils portèrent deux ans plus tard afin de venger leurs congénères mort, mutilé ou encore torturé.

Thao Leen gisait sur le sol au milieu des hautes herbes de la prairie. Agonisant seul sans possibilité de se soigner, une mare de sang en formation le vidait petit à petit. Une partie du ventre a l’air avec les tripes sorties. Une fin bien tragique. Lui qui menait toujours les batailles ! Pour une fois, il avait trouvé un adversaire de taille. Puis, avant de rendre un dernier souffle, il érigea un bras pour chercher de l’aide. Son homme de main qui justement le cherchait vit la main sans vraiment savoir de qui il s’agissait. Sa main recouverte de sang, elle pouvait appartenir à n’importe qui. Et à cet instant, il perdit connaissance. La vie suspendue à un fil pouvant céder à tout instant. Emporter sur un brancard de fortune pour être conduit au seul homme médecin encore en vie avec des pratiques très douteuses. De toute manière, il n’était pas en mesure de refusé étant donné son état de légume.

Après quelques jours, un œil s’ouvrit, puis deux. Le voilà de retour parmi les vivants avec de grandes douleurs. Mais peu importe, il est toujours vivant. Ne reconnaissant pas les lieux, déboussolés, désemparé, il fit une tentative pour ce lever. Sous l’emprise des douleurs, le voilà à nouveau terrassé. Un combat, une lutte et surtout la soif de vivre le remit tranquillement sur pied. Jours après jours, il reprit son entrainement avant de rendre une visite à son roi Gongsun Zan. C’est ce jour ci qu’il reçut son un gilet particulier recouvert par une dorure des grands maîtres d’art de son pays ainsi qu’un dragon juste en dessous de son menton. Le roi lui proposa de reprendre le combat avec le reste de sa troupe plus le nombre d’homme manquant à l’appel.

La rage de la vengeance s’empara en lui. Il n’avait qu’une seule idée en tête, retrouver Cao Cao. Avec l’accord du roi, il engagea des espions pour retrouver la trace au plus vite de son pire ennemi. Ce n’est qu’après deux années plus tard que la trace lui revenait en retour. Il s’avait exactement ou le chercher. Durant ces deux ans, il offrit un entrainement acharné pour éviter de retomber dans une situation similaire. Quatre mois plus tard, le retour des hommes au palais avec à la clé une victoire écrasante. Cao Cao demeurait un mauvais souvenir et Shao Leen en avait tiré une leçon remarquable. C’est dès lors qu’il eut un penchant d’assassin.

Bien des années plus tard, proches de la quarantaine, il prit place au palais pour remplacer son ancien maître d’arme laissant sa troupe à un nouvel élu. (Thermes utilisé pour le bras droit du roi). C’est alors qu’il eut tout le temps de la liberté pour parfaire la suite de sa formation et enfin profiter de vivre. Aux abords du palais ce trouvais toutes sortes de marchands dont un qui attira son attention. C’était une vielle homme avec des connaissances en alchimie. Doté d’une bonne mémoire, les premiers temps, il regardait faire en enregistrant les potions. Petit à petit alors que les ses élèves continuait la formation dans la grande cour avec des pratiques que Shao mit en place, il pouvait enfin prendre de la liberté et ce chaque jour. Son seul plaisir d’apprendre et de découvrir les mélanges finement élaboré pour rendre l’homme plus savent.

Petit à petit, jusqu’à l’approche de son licenciement par le roi, à l’âge d’environ cinquante ans il continuait d’apprendre les histoires de Singapour. Des recettes avec des mélanges qu’il mit volontairement en pratique pour se rendre compte de lui-même la portée de certain poisson.

Le grand jour. L’heure de quitter le palais


Le voilà heureux mais à la fois apeuré. Montant pour la dernière fois les grandes marches qui conduisent tout en haut du palais ou se trouve le trône. Les grandes portent venait de s’ouvrier une dernière fois. Prenant le temps de rejoindre le fond du couloir avec une petite larme à l’œil. Au plus profond de lui, le regret de quitter un toit, une protection et surtout des vivres en abondance. D’un pas lent, il s’avançait toujours plus près pour enfin finir devant le trône s’agenouillant immédiatement devant son roi. Après quelques paroles, il ce releva. Un homme se tenait à côté de lui et une arme en main enrobée dans son fourreau. Elle fut déposée sur la première marche afin qu’il la saisisse. Un sabre spécialement réalisé pour le remercier de son engagement. Une fois en main, il salua une dernière fois sa présence par une révérence et quitta a jamais le palais.

Passant dans sa petite entre privée, les affaires soigneusement rangées et emballées, le voilà sorti de l’enceinte du palais et livré à lui-même. Les trois premières années après la retraite forcée, il prit place dans la boutique de son amis qui ce faisait vieux. Très vieux et surtout heureux d’avoir trouvé une personne pour reprendre ces petites affaires. De fils en aiguilles, il gardait toujours un contact avec les hommes qu’il avait formé. Le souvenir qui fut l’une des dernières paroles du roi. *Le jour où tu auras besoin d’aide, vient me voir*

Dans la boutique, il y avait toujours de quoi faire et surtout après sa réputation qu’il tenait anciennement dans le palais. Les clients pour certains venait uniquement pour faire une rencontre et lui parler. Comme pour passer le temps ou tailler une bavette. Mais peu importe, Shao exceptait de parler, mais uniquement d’une toute petite partie de sa vie. Les combats et rien d’autres. Puis u jour, il fit la rencontre d’un homme travaillant pour une guilde des lions d’argents. Un véritable assassin, avide de posions en tout genre et c’est de cette manière qu’il parvint a ce faire connaître dans le milieu.

Le grand saut.

Un jour, prit par une maladie encore inconnue à ce jour, (année 1700 à 1800) il n’eut le choix que de fermer la boutique. Pas loin de 6 mois de convalescence avant de se retrouver sur pied. Son moral toujours aussi vaillant, il poursuivi son petit bonhomme de chemin à la découverte de nouveaux horizon encore inconnu de sa part mais en souvenir de récits fabuleux de ces anciens clients. Il prit la direction du port pour trouver une jonque et un capitaine qui accepterait bien de lui. Quelques jours plus tard, le voilà en route sur les mers. Oups, comme c’est la première fois, il comprit vite la maladie de mal de mer et passa les deux premières semaines sur le pont avec la plus part du temps la tête par-dessus bord à dégurgiter triple boyaux. Jusqu’au jour où il accepta de suivre le régime préconisé par les marins. Une fois remit de son mal de mer, il pouvait enfin profiter pleinement de la grande liberté au milieu de tout est de rien, voguant sur des étendues d’eau qu’il n’imaginait pas aussi vaste.

De nos jours, vous le retrouverez proche de Singapour entre le port, les tavernes et le marché noir de la ville. Il passe actuellement une vie paisible à entrainer des jeunes hommes au combat et à l’art du maniement d’arme en tout genre.

Mais ne lui demandez pas de vous raconter sa vie, le dernier en date n’est plus de ce monde. Une bien étrange disparition...



Armes : Une simple lame de couteau qu’il a serti dans une branche sculptée pour mieux épouser la paume de sa main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral James Norrington*
Amiral
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 05/04/2010

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Fiancé(e)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 38 ans

MessageSujet: Re: Shao Leen   Lun 12 Mar 2012 - 12:56

Bienvenue sur le forum, Shao Leen ! Très belle fiche !

Quand tu dis Fondatrice tu parle de l'ancien amiral ou du capitaine ? Smile

Il manque le code glissé dans le règlement et on te validera Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shao Leen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2012

MessageSujet: Re: Shao Leen   Lun 12 Mar 2012 - 20:43

Ah merci pour la fiche !

Je parle de la première fondatrice du forum, celle qui l'a crée. Car entre temps ça changé ?

Mes excuses pour le code, c'est une erreur de ma part et complètement oublié cette nuit Neutral

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 27
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: Shao Leen   Mar 13 Mar 2012 - 10:38

La fondatrice ne vient plus sur le forum depuis un bon moment :/

Tu es Validé ! Bon RP sur le forum, Shao Leen ! Smile

Par contre par défaut je t'ai mit dans le groupe "Pirates Indépendants" Si cela ne correspond pas dit moi quoi !

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
Shao Leen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2012

MessageSujet: Re: Shao Leen   Mar 13 Mar 2012 - 20:56

Pirates Indépendants alors que j'ai sous la main plus de 500 hommes... Mais pourquoi pas ! Dans les autres choix de groupes, aucun ne me correspond, donc j'accepte.

Pour la fonda, je viens de voir dans la liste des membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 27
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: Shao Leen   Mer 14 Mar 2012 - 17:00

J'ai rajouté le groupe "Autres équipages" qui conviendrait mieux Wink

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
Shao Leen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2012

MessageSujet: Re: Shao Leen   Mer 14 Mar 2012 - 22:50

Oh merci beaucoup, je n'avais pas fait attention a ce groupe. Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 23
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Shao Leen   Sam 17 Mar 2012 - 14:01

Bienvenue ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shao Leen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/03/2012

MessageSujet: Re: Shao Leen   Dim 18 Mar 2012 - 19:01

Merci Mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shao Leen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shao Leen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meï Leen (Poufsouffle)
» Un baiser, charmante demoiselle ? (Leen)
» La faim fait bien les choses. [Leen'] sujet clos.
» Présentation de Jae Leen [Validée]
» Les Flammes et L'Enfer [Kennie et Leen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marre de cette vie? Venez aux Caraïbes! :: A visiter avant de poster!! :: Présentation obligatoire-
Sauter vers: