Pirates des Caraibes le RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La femme damnée et le reste du monde { libre }

Aller en bas 
AuteurMessage
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Mer 26 Jan 2011 - 22:41


J’entends chanter
La fille damnée…
A la lune montante
J’entends l’oiseau
Chanter
Ma jolie, ma si jolie
Fille de la nuit.


    La brume...toujours et encore la brume...Depuis quelques heures nous sommes coincé dans une brume. Nous nous sommes perdus, je n'ai aucune idée ou est-ce que nous sommes. J'avais ordonné de naviguer le plus longtemps possible pour éviter que nous échouons quelques parts. Mais dans quel galère est-ce que nous nous sommes mit...Enfin moi. Je marchais sur le pont regardant mes hommes et femmes, ceux qui avaient survécu aux massacres, j'avais perdu beaucoup d'hommes dans cette guerre. Je fermais les yeux une fraction de seconde espérant ne pas avoir encore de mauvaises rencontres, Depuis que j'ai commencé à participer à ce conflit, rien de bon en dehors de mes enfants ne m'est arrivée. Je regardais ma Second qui me faisait la remarque ce que brouillard n'est pas naturel, j'en frissonnais à l'idée de savoir qu'est-ce qui provoque ce brouillard. Je priais les dieux de ne pas tomber sur le Hollandais Volant, déjà que la foudre qui nous suit n'est guère discrète...Je m'approchais du bastingage puis observait l'océan. Je voyais mon reflet dans l'eau, je perdais mon esprit tout en pensant que ma fille devait avoir honte de moi. A force d'observer les vagues, j'avais l'impression de voir son reflet, je devenais vraiment cinglée. Cela ravivait de telle douleur, j'avais même l'impression d'entendre une fille chantée dans cette brume. Je levais la tête cherchant dòu venait ces chants, mes marins pensaient que c'est une Sirène.. Je les regardais quelque peu septique puis me dirigeait à la quille du navire pour voir d'un peu plus près. Je ne voyais toujours rien, je fronçais les sourcils. J'ordonnais à mes hommes de continuer notre chemin tout en réduisant encore la voilure. Alors que je cherchais d'où venait ces chants lorsque le navire percutait quelque chose. Nous étions tous surpris et tombions à terre, je me relevais avec peine et poussait un juron. Je me faisais aidée par ma Second, nous cherchions puis remarquions que nous avions bêtement percutée du sable. Je demandais à tous le monde d'aller à son poste et de tenter de nous sortir de là, je descendais du navire tout en boitant pour voir d'un peu plus près. Mes hommes me faisaient la remarque ensuite que nous étions sur une île. Je me disais que d'un côté, il valait mieux ce reposer un peu et chercher des vivres. Alors que nous étions tous au travail, nous entendions encore ses chants. Je me demandais si mon cerveau n'avait pas fini par griller avec tous les problèmes que j'avais eu. Je décidais de prendre quelques hommes et de suivre le son de la voix. Cela nous menait près d'un village, il était en ruine, je me demandais si tout ceci était vrai ou non. Une très forte odeur de cadavre en dégageait de cet endroit. Je marchais prudemment puis j'apercevais une petite fille qui me regardait en me pointant du doigt. Elle souriait puis courue, je la suivais malgré que je boitais. Mon fils était du voyage, il me suivait car il ne voulait pas que malheur m'arrive encore. Plus on avançait plus ce chant devenait compréhensible, arriver au bout la petite fille me prenait la main et me montrait une sorte d'hotel avec des offrandes qui avaient été détruit par visiblement une attaque. Elle me fixait puis me demandait:

    Petite Fille << Dis-moi qui t'a damnée étrangère ??? >>

    Cpt. Aloha Ihnoe << Quoi ??? Comment me connaîs-tu petite fille ??? >>

    Petite Fille << On entend tes murmures, on entend tes plaintes, tu es une damnée comme moi. Sauf que moi...je ne suis plus de ce monde. >>

    Cpt Aloha Ihnoe << Je ne comprend pas, tu entend mes pensées ? Mais... puis-je savoir que c'est-il produit ici ? >>

    Petite Fille << Ils sont venus une nuit, ils sont venus pour moi. Ils avaient promis de nous laisser en vie. >>

    Je me demandais si je n'étais folle...Je demandais à mon fils de me donner une gifle pour voir si je rêvais, il le faisais et je la sentais passer. Je continuais de regarder la scène, le vent se levait. Mes cheveux noirs et mes habits bougeaient dans le sens du vent. Je ne comprenais absolument pas le sens de tous cela. Qui était cette petite fille devant moi, j'entendais maintenant le clocher sonner puis elle chantait:

    Petite Fille << Dis moi combien combien de deniers
    Forgeron pour ferrer mon coursier
    C’est cinq sols pour vous mon prince
    Seule cinq sols et un dernier
    J’entends chanter
    La fille damnée…
    A la lune montante
    J’entends l’oiseau
    Chanter
    Ma jolie, ma si jolie
    Fille de la nuit.

    Au premier fer que tu mettras
    Mon bon père il va t’appeler
    Au premier clou que tu poseras
    Il va t’appeler mon père

    J’entends chanter
    La fille damnée…
    A la lune montante
    J’entends l’oiseau
    Chanter
    Ma jolie, ma si jolie
    Fille de la nuit.

    Qui est-ce diable qui m’appel père
    Dis-moi qui était sur le champ
    C’est la fille ta chère fille Makelina
    Ta fille morte et enterrée

    J’entends chanter
    La fille damnée…
    A la lune montante
    J’entends l’oiseau
    Chanter
    Ma jolie, ma si jolie
    Fille de la nuit.
    Dis-moi ma fille qui t’a damnée
    Là-bas sur la lande et les blés
    C’est cet homme le long de la mer
    Chaque jour, il venait me trouver.

    J’entends chanter
    La fille damnée…
    A la lune montante
    J’entends l’oiseau
    Chanter
    Ma jolie, ma si jolie
    Fille de la nuit.
    Prenez mon corps ma bague et ma robe
    Sous la lune il faut les brûler
    A la brume vous jetterez mes cendres
    Au vent, au vent vous le jetterez

    J’entends chanter
    La fille damnée…
    A la lune montante
    J’entends l’oiseau
    Chanter
    Ma jolie, ma si jolie
    Fille de la nuit. >>

    J'affichais une tête quelque peu horrifiée, ma fille morte devant moi me demandant de prendre son corps, sa bague et sa robe pour la brûler dans une sorte de rituelle ??? Je me laissais tomber, ma respiration était rapide. Je relevais la tête devant moi le clocher. L'étrange brume disparaissais peu à peu pour laisser apparaître la foudre qui nous suivais. Alors que je souhaitais en savoir plus, on m'expliquais que nous n'étions pas seuls dans les parages. Je leur disais peu importe... Je venais de voir le "fantôme" de ma fille. Je baissais la tête pleurant à chaude larme lorsque je découvris un peu plus loin son corps sans vie. Je m'asseyais tout près la prenant dans mes bras m'en fichant un peu de ce qui se passait...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Mer 26 Jan 2011 - 23:42

Nami marmonna des jurons, ses mains sur le bord en bois du Vogue Merry. Elle resserra son emprise sur le bois, en rage. Un temps pas possible pour pouvoir naviguer. Elle le sentait, il avait quelque chose dans l'air, de mauvais, de malsain, de pas bon qui se tramait ... Calypso était contre eux ? Nami n'aurait jamais dû quitter Port Royal ? Aurait-elle dû rester près de son père comme le lui avait conseillé Julie ? Pourquoi être partit aussitôt avec l'équipage du Vogue Merry ? Sur un coup de tête. Le Vogue Merry ne devait pas rester trop longtemps près du port de Port Royal. C'était une mauvaise idée. Les soldats de la compagnie des Indes n'arrêtaient pas de faire des allers retours sur le quai. Robin, trop de ses attroupements malgré les paroles rassurantes de Norrington à ce sujet, elle préféra tout de même d'éloigner le Vogue Merry, même sans drapeaux de pirate, du port. Elle ne voulait pas se faire attraper. Surtout en voyant des soldats scrutait le bateau avec insistance. L'équipage avait avoir beau maquillé le navire, il allait être reconnu par les soldats de Beckett. Précipitamment, Robin était partit retrouvé Nami qui était avec Julie et leur prévint de cette angoisse. Nami, sur un coup de tête, a préféré partit avec son équipage, laissant Julie avec Victor et Javert, non sans avoir embrasser Victor amoureusement. De tout manière, Nami devait partir à la recherche d'une chose qu'elle devait retrouver non loin de Tortuga que lui avait parler Shanks ... Mais quoi ? Un début de piste pour le One Piece ? Peut-être. Et tout en même temps, Nami cherchera pour son demi frère ...
Mais avant de partir, elle devait laisser son petit James à Nojiko sur son île. Elle était donc passé par l'île où elle a passé son enfance pour enfin repartir chercher ce qu'elle devait trouver. Malheureusement, sur le chemin, à présent, ils étaient tombés dans une sorte de brume épaisse, anormale ... Mais qu'est-ce que c'était bon sang ? D'après la carte et son instinct de navigatrice, ils se trouvaient non loin des côtés de l'île de la Muerta. Jack le lui avait déjà parlé de cette maudite île. C'était là qu'était caché le trésor maudit que Hector Barbossa a essayé d'avoir ... Un trésor plus que maudit vu qu'à cause de ce trésor, il était devenu des espèces de morts vivants allumés du cerveau ... En parlant d'Hector Barbossa, ce dernier devait voguer encore sur les mers avec le Black Pearl et ce bon vieux Jack ... Mais ce que Nami ne savait pas c'était que Jack n'était plus vraiment sur le bateau, le pauvre ...



-Nami ! fit Ussop en s'approchant d'elle. Robin propose qu'on s'arrête pour la nuit ! Il y a trop de brume ... et ...

Ussop semblait greloter. Pas de froid mais par peur. Il le sentait aussi. Et il en avait peur. La mer était certes normale, mais cette brume et cette atmosphère ferait presque peur à Nami et Robin. Ce n'était pas clair ... Nami avait peur que le hollandais volant et ce poulpe de malheur n'apparaissent des flots ... C'était ce que pensait Ussop qui se rappelait assez mal de leur dernière confrontation ... Nami hôcha la tête mais à ce moment-là le bateau percuta quelque chose et Nami du s'accrochait au bord pour ne pas tomber par-dessus ... Malheureusement, ce pauvre Ussop n'eut pas cette chance et passa par dessus bord :

-Ussop !

Nami, inquiète pour son coéquipier, cria son nom en regardant là où ce dernier était tombé. Le reste de l'équipe se releva et approcha du bord pour crier aussi le nom de leur ami. Mais ils se rassurèrent vite quand ce dernier signala que tout allait bien et même :

-On a touché terre, les amis !
-Terre ? fit Robin en fixant Nami.
-Oui, on était pas loin de l'île de la Muerta !
-Et si on descendait pour la nuit ? propose Zoro en les fixant.
-Hum, pas très charmante idée mais comme il nous reste très peu de vivres avec un certain garçon que je nommerais pas ...


Nami fixa Luffy qui sourit sans se soucier du regard noir de ces amis. Robin accepta l'idée et tous mit un pied à terre sauf Ussop et Chopper, les deux poltrons de l'équipe. Le reste de l'équipage suivit Nami et Robin dans l'île.

-J'ai cru voir un bateau pas loin, contre l'île, tout comme nous ... fit Robin, sombre. On ferait mieux de rester sur nos gardes ...
-J'ai cru voir aussi, en effet ... admit Sandy, se préparant comme Zoro à se battre.
-Qui que ce soit, je vous demande la plus grande discrétion et prudence ... Je ne tiens pas à tomber sur n'importe qui ... Alors s'il vous ...


Elle se retourna vers la bande, avec de sérieux doutes. En effet, ses doutes confirmés en voyant que Luffy manquait à l'appel. Quel idiot celui-là ! Robin proposa ne se séparait en duo pour essayer de le retrouver. Zoro fit équipe avec Nami. Quand à Robin, elle dut se mettre avec Sanji :

-Bon, si dans une heure on ne la pas retrouvé, on se retrouve quand même au bateau, est-ce clair ? Et surtout pas de violence, si on pouvait éviter une confrontation, ça m'arrangerait ...

Robin acquiésa sans rien dire et partit suivit de Sanji. Nami soupira en se tournant vers Zoro et lui fit signe d'y aller. Enfin, ils reprit la route mais se stoppèrent au bout d'un moment. Zoro se mit au devant de Nami sentant une présence au loin :

-Zoro, j'ai dit pas de violence !
-Je veux bien, moi et si c'était des fous dangereux qui voulait notre peau, hein ?


Nami soupira. Ca commençait bien ... Elle qui voulait éviter une confrontation ...

-Qui vient là ? cria Zoro, prêt à dégainer au cas où.

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Jeu 27 Jan 2011 - 6:55

    J'étais toujours assise en train de pleurer d'une part et de l'autre me demander comment est-ce que Makelina ma fille âgée de 20 ans a fait pour venir jusqu'ici pour y mourir. Et de l'autre pourquoi l'avoir vu sous forme d'esprit, mais en étant enfant. Nous étions un petit groupe, une partie était en train de fouiller le village et les autres étaient autour de moi et un peu plus loin certain surveillait la zone, ils faisaient les guets. Ils nous avaient crier peu avant que nous n'étions pas seul, Focalor voulait voir ce que c'était et me disait qu'il allait gérer la situation. Il allait voir d'un peu plus près ce qui se passait, avant qu'il ne parte je l'avais prévenu de ne pas faire de bêtise ! J'observais de loin ce qu'il faisait tout en portant le corps sans vie de ma fille et de la poser sur cet espèce d'autel. Je voyais au loin que d'autres personnes étaient arrivés sur place. J'observais Focalor du coin de l'œil, il avait semble-t-il effrayé quelqu'un. Je disais à mes hommes de ne point bouger, ma Second me suivait tout en m'aidant à marcher. Je boitais de plus en plus et mes tremblements m'empêchaient de marcher correctement, ceux-ci ne sont pas du à une maladie mais à un traumatisme dans ma vie.. J'allais voir de plus près ce qu'il faisait. Je me rapprochais des inconnus tout en continuant de boiter, mon fils ne m'avait pas entendu venir. J'étais légèrement derrière lui avec ma Second qui avait un mauvais sourire, c'était habituelle chez elle. Elle était en totale adoration devant le Diable contrairement à moi qui le craignait. J'écoutais donc ce qu'il était en train de dire pour éviter que cela dérape. Mon regard était sans sentiment, presque froide, je ne voulais pas montrer que j'étais envahie par la tristesse et le dégoût de ce qui s'était produit ici. J'observais de mon regard curieuse les personnes devant nous, le vent soufflait de plus en plus. Ce qui était sûr c'est que ce n'était pas la Compagnie des Inde au vu de leur style vestimentaire. Je tournais légèrement la tête dans la direction de mon fils:

    Focalor << Focalor Ihnoe ! Hmmm qui êtes-vous ? Que faisez-vous en ces lieux ? Est-ce que vous vous êtes perdu ??? Ou avez-vous aussi eu des problèmes avec ce brouillard étrange..Comme tous cela est étrange ....De ce perdre en ces lieux maudits....>>

    Cpt. Aloha Ihnoe << Focalor... ne commence pas....Je ne suis absolument pas d'humeur...>>

    Il était surpris de me voir juste à côté de lui, il me regardait quelque peu honteux puis se mit en retrait. Je tournais ma tête une seconde dans sa direction puis revenait vers ceux qui étaient arrivés. Je faisais un léger signe de la tête pour dire à ceux qui était avec moi, de ne pas brandir les armes. J'observais un moment, c'est sur que ce n'était pas ces zigoto de la EITC. Je pouvais pousser un ouf de soulagement. Je ne parlais pas vraiment pas à cause que leur présence me dérangeait au contraire, mais j'étais trop perturbée par l'endroit.

    Cpt. Aloha Ihnoe << Veuillez l'excuser, il a toujours tendance a être un peu agressif avec ceux qu'il ne connaît pas. Il semblerait que cet endroit attire les gens inexorablement, Je ne sais pas pourquoi...Malgré mes souvenirs défaillants, je suis déjà venue dans les parages. Mais... je m'en souviens pas de quand et de pourquoi. Je sais que c'est très oppressant ici, que quelque chose rôde, de mauvais pour ne pas changer. Je sais que je suis déjà venue ici, mais je ne suis plus capable...de m'en souvenir. Je me prénomme Al Ihnoe, je pense que vous devez sûrement l'avoir entendu après... tous ce qui s'est passé dans cette fichue GUERRE !!! >>

    Je me tournais légèrement en toussant, puis baissait la tête. Je sentais mes larmes mouiller mon visage puis se verser sur le sol. Je relevais la tête puis dis-je

    Cpt. Aloha Ihnoe << Il...semblerait.... que le village qui est dernière nous ai subi une attaque, de qui je ne le sais pas encore. Je ... n'ai .... pas bien compris...ce qui s'est produit. Une voix m'a raconté... que... des gens sont venus pour une petite fille et que cela a fini... dans un bain de sang...Il se peut que ce soit un rituel de magie noir qui a mal tourné. Je m'y connais un peu, je suis indigène et les rituels font partis de notre culture...Il y a plein de cadavre... des odeurs insupportables. Au niveau vivre, je ne sais pas...Tous ce que je sais c'est que je dois récupérer le corps, la bague et la robe, que je dois brûler cela à la prochaine lune et ensuite verser les cendres dans l'océan. C'est un rituel funéraire... *Baisse la tête, je ne peux plus retenir mes larmes* >>

    Quand je parlais de la petite fille, je parlais de l'esprit de ma fille quand elle était enfant. Focalor l'a aussi vu et lui aussi a du mal à faire son deuil. Je n'étais pas bien d'un coup, on entendais cette fois tous cette voix. Je mettais ma main sur la tête puis tombait sur le sol à la surprise général, ma Second et Focalor étaient figés par la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Jeu 27 Jan 2011 - 23:13

Nami commençait à perdre sa patience, qui était certes très limité, surtout connaissant un certain capitaine au chapeau de paille, nommé Luffy. Ce dernier s'était évaporé alors qu'elle avait bien précisé de ne point se séparer et de commettre le moindre impaire mais cet imbécile n'a encore une fois rien écouter des ordres et s'est barré en douce pour pouvoir s'amuser un peu ... S'amuser dans un tel lieu et dans une telle atmosphère ? Seul Luffy était assez fou pour ça ... On connaissait bien ce jeune homme pour son caractère enfantin et légèrement m'en foustime légendaire. Nami avait pourtant par le passé, essayé de lui faire comprendre que ce caractère exaspéré plus d'un et plus d'une, et surtout elle par la même occasion. Combien de coup s'était prit Luffy par la belle rousse ? Des dizaines, des millions de fois même ? Non, ce n'était exagéré ! Et encore on était loin de la réalité. Qui plus est, on pourrait se dire que grâce aux pouvoirs que lui conférait les fruits du diable, que Luffy était tranquille et ne pouvait ressentir les coups donnés par Nami ... grossière erreur. Elle était la seule capable à lui faire très mal et à lui faire avoir bleus et hématome. Elle y mettait tout son coeur pour cela, vraiment tout son coeur. C'était la raison pour laquelle elle arrivait à le blesser malgré ses pouvoirs d'élasticité que posséder Luffy ... Elle était bien la seule. Mais cela ne servait à rien, car Luffy continuait ses délires et rendre folle cette pauvre Nami, à chaque fois ! Elle avait beau essayé de lui mettre un peu de plombs dans la cervelle comme les autres hommes de l'équipage, elle échouait toujours car Luffy n'avait rien comprit. Tant pis pour lui, dès qu'ils le retrouveront, il allait voler en l'air à nouveau et se ratatiner au sol, avec coup et blessure, rien à foutre. Il avait qu'à pas se barrer en court de route, ce fou.
Qui plus est, maintenant, Nami et Zoro étaient dans une mauvaise position. Pas loin d'eux, des ombres approchaient lentement mais pour Nami, trop vite pour qu'elle puisse s'en fuir en embarquant son crétin de coéquipier avec elle. En plus, le brouillard était toujours aussi épais, à couper au couteau, une odeur nauséabonde flotter dans l'air, telle une odeur de cadavre en décomposition, et aussi cette atmosphère lugubre que donnait cette affreuse situation ...
Enfin, Zoro et la jeune navigatrice put discerner distinguement les personnes qu'ils leur faisaient face ... Robin avait eu une bonne intuition, ils avaient bien des gens sur l'île, et certainement du bateau qu'elle avait vu contre le bord de cette maudite île.
Nami les détailla rapidement et ce fit vite un compte rendu de la situation. Ce n'avait pas vraiment l'air d'être des soldats de la compagnie. Etait-ce aussi des pirates ? Ils avaient l'air vraiment bizarre ... Comme si ils avaient combattu. Leur façon de les regarder, de se tenir, Nami n'aimait pas ça du tout. Elle posa sa main sur l'épaule de Zoro pour le presser et ainsi l'empêcher de dégainer son épée. Si on pouvait éviter l'affrontement ... Et vu leur tête et leur nombre, Zoro, malgré qu'il était le plus fort des épéistes des mers du sud, ne pouvaient rivaliser avec tous ces hommes ...
L'un d'entre parla enfin et parla d'une certaine Ihnoe et d'un certain Focalor ... Ils se présentaient c'était déjà ça ! Peut-être n'étaient-ils pas mauvais ? Mais malgré ça, Nami préféra rester sur ses gardes, car on ne sait jamais ... Ils ne lui inspiraient pas confiance et si ils étaient eux aussi maudit par le trésor de cet île comme l'avait été l'équipage du Black Pearl, il y a longtemps de ça ... ?
Nami se racla la gorge :


-Je m'appelle Nami et mon ami s'appelle Zoro ... Nous ne sommes pas perdu, on cherche juste un camarade un peu loufoque qui n'a plus toute sa tête ...
-Luffy n'a jamais eu toute sa tête ...


Nami soupira, las. Zoro avait mortellement raison. Luffy n'a jamais eu toute sa tête, et ne l'aura jamais, c'était peine perdue d'avance d'essayer de lui faire rentrer quelque chose dans son pois chiche qui lui servait indirectement de cerveau ! Nami se mit à côté de Zoro, ne se cachant plus, mais frissonna toujours ... Cette lugubre atmosphère l'a paralysée sur place mais elle essaya de paraître naturellement et de ne pas montrer sa peur. Une jeune femme apparut derrière l'homme qui s'était adressé à eux. La jeune femme remit en place l'homme ... Tout comme Nami l'aurait fait à Zoro ... Nami détailla la jeune femme, intriguée par son allure et son physique. Elle avait l'air mal en point. Nami fronça les sourcils en l'écoutant. Cette jeune femme s'excusait du comportement de son camarade et expliqua un peu les raisons de sa présence ...

-Cette île est maudite. Elle contient un trésor maudit. Quiconque s'empare du trésor se transforme en mort vivant ... On a été arrêté par ce brouillard, qui est en effet très étrange. Puis on a atterrit ici, pour voir si il y aura éventuellement des vivres ...

Ca lui rappela ce maudit Luffy mais se calma en fixant Ihnoe :

-Pardonnez moi mais votre nom m'est inconnu, malheureusement. De quelle guerre parlez-vous ? En tout cas, vous ne m'avez pas l'air en bonne santé ... Est-ce dû à cette fameuse guerre ? Êtes vous des pirates ?

Nami posa enfin la question qui la tiraillait depuis le départ. Elle voulait savoir. Elle craignait que ce soit des corsaires au service du roi et que l'équipage du Vogue Merry soit à nouveau en danger ... Ihnoe parla à nouveau parlant d'un village. Nami plissa les yeux pour fixer derrière les étrangers et put distinguer quelques ruines malgré le brouillard.

-Je ne savais pas que cette île avait un village ...

Nami vit Ihnoe pleurait et se tut, la gorge anormalement sèche. Son coeur se serra légèrement. Voir quelqu'un pleurer ainsi l'émouvait quelque peu ... Elle était une femme après tout, malgré qu'elle connaisse Ihnoe depuis quelques minutes, la rousse ne pouvait s'empêcher d'avoir mal au coeur pour elle. Surtout que les paroles la touchèrent vraiment et bientôt les larmes lui arrivaient aux yeux, sa main se portant à sa bouche.
Tout ce que décrivait Ihnoe lui rappela avec horreur la mort de sa mère et l'attaque d'Arlong au village ... Elle essaya de se retenir, malade de dégoût. Juste au moment où Ihnoe tomba à terre. Nami resta quelques minutes, figée.
Puis elle fut étonné que personne ne bougeait pour aider la jeunne femme. Nami, de bon coeur, mais pourtant effrayée, s'approcha d'Ihnoe pour vérifier l'état de cette dernière :


-Mademoiselle ? Mademoiselle !

Elle avait entendu une voix mais Nami prit ça sur le compte d'une hallucination mais elle était plus préoccupé par Ihnoe qui était tombé sûrement inconsciente. Elle fixa autour d'elle, les autres personnes :

-Elle a besoin d'un médecin ! Nous en avons un à bord de notre navire, il faut l'y emmener ...

Elle espérait que quelqu'un l'aide à transporter Ihnoe vers les bateaux. Ihnoe avait besoin de repos et de soins ... Zoro approcha en secouant l'épaule de Nami :


-Tu es folle ! Je sais que tu as bon coeur mais c'est de la folie ! Tu ne connais pas ces gens !
-Je sais mais on ne peut pas la laisser ici dans cet état ...
-C'est sûrement leur capitaine et ils ont sûrement un docteur parmi eux !


Nami les fixa un par un, pour attendre leur réaction ...

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Ven 28 Jan 2011 - 21:26

    Dans mon inconscience j'entendais la jeune Nami m'appeler. Je savais le nom de la personne, j'en avais un petit plus appris de l'endroit ou nous étions. Une histoire de trésors maudit, qui transforme les gens en mort-vivant me rappelant vaguement quelque chose. Il fallait absolument que je me souvienne du nom de l'île, peut-être me rappellerais-je de l'histoire et de comment est-ce que j'étais venue ici à l'époque. J'allais devoir éclaircir cela, enfin si ma mémoire cesse de me faire défaut. Après être tombée au sol, j'entendais des voix parler sauf celle de ma Second et Focalor. Qu'est-ce qu'ils faisaient ? Au bout de 5 minutes, j'entendais enfin Focalor pousser un juron et je l'entendais râler Il s'excusait de ne pas avoir réagi tout de suite, Il disait qu'il allait me porter et demandait au Second de dire aux autres que je ne suis pas bien et que j'avais besoin de soin et de repos. Mon fils faisait la remarque que malheureusement sa soeur Makelina n'est plus là pour me guérir. Je sentais que j'étais emmenée quelque chose, Ma Second était revenue avec d'autres hommes et un médecin, elle était en train de demander qu'est-ce qui se passait sur cette fichue île ! Je pouvais l'entendre marmonner pour chercher une réponse à donner à Telenda la Second. Le Médecin voulait savoir ce qui s'était produit, ce que je comprenais c'était qu'il faisait une texte septique au vu de l'engueulé qu'il venait de ce reprendre de la part de son supérieur après moi. Puis quelque temps après, j'entendais l'esprit de ma fille qui les suivait en disant que de ce disputer ne servait à rien.

    Esprit de Makelina << Part pitié arrêter de vous disputer ! Ce n'est pas comme cela que vous allez l'aider ! Moi qui souhaitais son bonheur pas ce qui lui arrives...>>

    Focalor << Ma très chère soeur, tu n'y es pour rien. On ne pouvais pas prévoir ce qui est arrivé. On va regarder ce qui ne va pas et nous allons la soigner du mieux que nous pourrons hein. Viens par-là, tu me manques tellement. Nami, je te présente ma défunte Soeur Makelina. Elle était notre guérisseuse, Elle connaît que trop bien notre Capitaine puisque c'est sa fille.>>

    Je devais me réveiller à tout prix, le fait d'entendre ma fille m'appeler me bouleversait intérieurement. Soudainement, j'ouvrais gentiment mes yeux. Je voyais légèrement trouble et je me sentais faible. Je levais mon bras droite et m'accrochait à l'habit de Focalor. Je disais faiblement:

    Cpt. Aloha Ihnoe << Focalor ??? Que m'est-il arrivé ? Où suis-je ???? >>

    Telenda << Mon Capitaine... je crois que nous sommes sur l'Isla de la Muerta...J'ai beaucoup entendue cette histoire d'île maudite à cause d'un trésors, à l'époque je la cherchais. >>

    Cpt. Aloha Ihnoe << Isla de la Muerta....Mon dieu...Nami ??? Nami ??? Elle est où cette jeune femme du nom de Nami ??? Je ne comprend plus rien...>>

    Esprit de Makelina << Mère..chute...Ils vont s'occuper de toi, ils vont te soigner...Mais que t'ai-t-il arrivée ? >>

    Focalor Ihnoe << C'est une longue histoire...Nous nous sommes perdu après un combat...Nous avons dérivés dans ce brouillard infernal pour arriver ici...On te cherchais. >>

    Je demandais à mon fils de me poser, je voulais marcher un peu mais le médecin refusait cela. J'écoutais ce qui se passait autour de nous, ma Second disait que nous étions vraiment dans les ennuis jusqu'au cou. Le médecin me disait qu'il allait s'occuper de moi et me soigner. Moi, je lui disais que cela ne servait à rien, j'étais condamnée, que je méritais ma situation après les erreurs que j'ai commis, d'avoir d'une part tuer des pirates rivaux et de l'autre être devenue Corsaire. Cela ne m'a rien donnée de bien en échange. J'étais trop stupide...

    Cpt. Aloha Ihnoe << Oui... j'étais une pirate autrefois...Je l'étais...Avant de tous foiré... à cause d'un homme....Qui nous a tous maudit par vengeance....>>

    Je n'étais vraiment pas bien du tout, la fatigue me gagnait et mes forces m'abandonnaient peu à peu.

    Esprit de Makelina << Chute... du calme... du calme... tu as besoin de repos. Nous sommes les marins du Capitaine Aloha Ihnoe responsable du Destroyer - l'âme du Démon. Nous avons été maudit par le Diable à cause d'un pacte...Nous ne sommes pas si mauvais que tout le monde veux croire.. >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Sam 29 Jan 2011 - 15:57

La situation devenait de plus en compliqué et invraisemblable. Pourtant Nami était habituée au paranormal avec Luffy et la bande du Vogue Merry. Luffy étant donné ses pouvoirs un peu fou, qui était de pouvoir s'étendre, toutes parties de son corps, tel un élastique mou et caoutchouteux ... Chopper et sa façon de se transformer en un énorme renne quand il le voulait ... Ho oui depuis des années, Nami était habituée à tout sorte de choses les plus mystérieuses qu'il soit ... Mais entendre une voix d'outre tombe et voir un fantôme étaient deux choses qu'elle n'avait pas encore testée et resta figée tout comme Zoro qui devint pâle alors qu'il en avait vu des choses pire que Nami. Cependant, il resta indifférent, essayant de regarder ailleurs. Nami était restait près de la capitaine Ihnoe jusqu'au moment où Focalor se décida à agir. La seconde femme de cette équipage arriva avec d'autres hommes et avec visiblement un médecin. Ce dernier occulta aussitôt la jeune femme à demi consciente. A côté, Nami, inquiète, dû se relever par la force de Zoro qui lui disait de ne pas s'en faire autant. Qui plus est, la rousse ne connaissait pas cette personne, au fond ... Nami et son trop grand coeur qui la perdra à coup sûr ... Le reste de la scène, Nami resta muette en suivant Focalor qui portait Ihnoe et les autres avec le médecin. La rousse écouta, interdite, tout ce qui se disait ... Elle était pâle tel un fantôme et surtout quand elle vit le fantôme en question présentait par Focalor comme si c'était une chose normale. Nami se mit à crier sans prévenir sur le coup. Elle se tut une main sur son coeur, se réfugiant instinctivement derrière ce qui lui servait de coéquipier qui lui non plus n'en menait pas large devant l'esprit de la petite fille ... Décidément, cette maudite île recélait des choses vraiment très étranges et aussi très horrifiante ... Elle se reprit quand elle remit ses idées en place et sa peur de côté. Une petite fille ... La fille d'Ihnoe ... Nami fut prit d'un remord, le coeur lourd. Ihnoe avait du beaucoup souffert ... Si Nami perdrait son propre fils, arrivera-t-elle à surmonter ça ? Non, elle n'était peut-être pas aussi forte qu'Ihnoe. La rousse ne l'aurait pas supporter et ce serait sûrement tué ... Nami essaya de sourire à l'esprit, mal à l'aise, sans pour autant savoir quoi dire, mais elle voulait se montrer compatissante envers la petite fille ...
Ihnoe appela Nami et la rousse prit sur elle pour se rapprocher :


-I ... Ihnoe ! Je suis là ! Ne vous inquiétez pas, on va vous soigner ...

Puis se tut en entendant l'esprit. La seconde femme de l'équipage parla qu'ils étaient dans les ennuis jusqu'au cou. Nami n'aimait guère les ennuis et préférait les éviter. Elle avait bien fait d'amener en premier son fils à Nojiko avant d'embarquer à nouveau vers une nouvelle aventure des plus terribles ... Ihnoe continua de parler au médecin en disant que c'était inutile de la soigner ...

-Ne dites pas ça ! Il faut vous soigner, capitaine Ihnoe !

Puis la capitaine parla de malédiction, qu'elle était auparavant une pirate ... Que s'était-il passé pour que cette jeune femme soit devenue ainsi ? Encore une histoire de malédiction qui énervait Nami ... Vengeance ... Les gens n'avaient que ce mot à la bouche dès qu'ils avait été blessé ou quand quelqu'un leur avait fait quelque chose ... En même temps, Nami pouvait parler. Quand Arlong a tué sa mère, la rousse a voulu automatiquement se venger ...
L'esprit se remit à parler, Nami frissonna malgré elle, n'arrivant pas à fixer le fantôme de la petite fille :


-Vous ne devez pas être mauvais ... Quand j'ai entendu la voix de vote capitaine, je l'ai sentit ... Elle est intègre. Elle ne mérite pas d'être damnée ainsi ... Du repos, elle en a vraiment besoin. Notre médecin a bord a un remède efficace, il arrive à confectionner des remèdes très rares qui remettent vite sur pieds ...

-Nami ... tu ne les connais pas ...
-Oui je sais, mais je tiens à les aider ...


A aider surtout leur capitaine ...

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Lun 31 Jan 2011 - 21:09

[ Je m'excuse du retard, j'ai quelque petit ennui de santé )

    Je n’arrivais pas à dormir, j’étais beaucoup trop perturbée par ce qui se passait. On m'emmenait sur le navire de Nami qui n'était pas loin du mien. Celle-ci me disait que je ne devais pas dire au médecin de me laisser dans cet état. J'étais toujours dans les bras de mon fils qui me portait jusqu'à un endroit en sécurité pour me soigner. Mes hommes et ma Second qui me suivaient fronçaient les sourcils ne sachant pas trop quoi faire. J'observais le navire sur lequel on m'emmenait, je faisais un signe de la tête sans rien dire. Je me disais que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve mais non.

    Esprit de Makelina << Tu n’arrives pas à dormir ? Je t’entends parler, je sais que pour toi c’est difficile. Ne pleure plus maman, je suis près de toi. Je t’aime, tu as toujours été là pour nous. Je comprends ta douleur, ta peine. S’il te plaît maman, cesse de te faire du mal. C’est fini… Ce n’est pas ta faute, tu n’y es pour rien. Tu as fais ce que tu devais faire. >>

    Aloha Ihnoe << Ma chère fille, tes paroles sont si douce et si innocente ce qui reflète ta personnalité. Mais, malheureusement je ne peux effacer ce qui s’est produit depuis sa disparition à maintenant. Il me manque des réponses vois-tu, je ne peux compléter en entier le puzzle. Cela va me hanter pendant encore un long moment ma chérie... Je me sens responsable, ai-je été une mauvaise mère ???? Dit-moi qu’est-ce qui n’a pas été entre nous ???? >>

    Focalor Kols << C’est sa jalousie ! Mon père n’était même pas capable à la fois de s’occuper du Destroyer et de l’autre la famille. Je crois personnellement que ce qui lui a déplu s’était ton talent pour faire les deux en même temps. Gérer ton temps pour nous et de l’autre faire ton travail de Second. Tu semblais beaucoup plus à l’aise sur l’océan que celui qui se fait nommer mon père. Dire que j’avais raison que c’était bel et bien lui la cause de tous nos maux…>>

    Aloha Ihnoe << Oui Focalor tu avais raison et… je ne pas su t’écouter et te croire. C’est de ma faute, si j’avais pris au sérieux tes avertissements ce ne serais jamais arrivé. Toi qui disais que c’était lui le mal absolu, maintenant je commence à comprendre ma grossière erreur. Je vous promets à tous les deux que je ne vous abandonnerais jamais. >>

    La tristesse et la haine m’envahissais, dire que ce n’était pas mon fils qui était le problème, mais bien Kevin. Je regardais Nami en essayant de comprendre pourquoi est-ce qu'elle voulait absolument m'aider. Qu'est-ce qui faisait qu'elle nous traitait pas comme des esclaves. Je déboutonnais ma chemise sous ordre du médecin pour voir les autres blessures que j'avais. Il y avait des coups de fouet, des balles, des brûlures, je prenais la main de Nami et la posait sur ma hanche pour qu'elle touche. Je lui faisais comprendre que voilà, on arrête pas de m'en vouloir. Je la fixais dans les yeux puis le médecin, j'avais froid, faim et j'étais épuisée. Ma second disait qu'elle allait monté la garde avec les hommes disponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Mar 1 Fév 2011 - 18:24

[Ne t'inquiètes pas, tu as le temps de répondre Smile J'espère que tu vas mieux à présent]
[Je tiens à préciser que je me permets de jouer le personnage Tony Tony Chopper étant donné que celui ou celle qui le jouait n'est pas revenu depuis un moment. C'est pour le besoin du RP]

Malgré les remarques incessantes de Zoro qui disait que ce n'était une mauvaise idée d'amener des étrangers sur le bateau, on transporta aussitôt Ihnoe à bord du Vogue Merry. Ce dernier n'avait pas bougé et était toujours près du bateau de la capitaine. Le fils de la jeune femme l'amena vers la cabine de Nami et Robin et la posa sur le lit où Nami avait pour habitude dormir. Quand elle dormait ... Ce qui était rare. Ussop et Chopper, étonnés de tout ce remue-ménage avaient peur de tout ça. Ils pensèrent aussitôt à se cacher, épouvantés, croyant à des ennemis qui prenaient d'assaut le navire. La rousse les faucha par l'oreille pour qu'ils évitent de se barrer. Elle les tira vers la cabine et les lança presque au milieu de la salle face au lit où Ihnoe était posé et que l'esprit parlait avec sa mère. On entendit Ussop hurler de peur et se relever pour fuir en courant loin de ce cauchemar ... Il avait de quoi être effrayé fit Zoro qui partit le chercher. Chopper fit pareil que son coéquipier et hurla de frayeur. Il faillit fuir aussi mais Nami le rattrapa par l'oreille. Peut-être que Ussop, ils n'avaient pas besoin de lui mais Chopper, le médecin de l'équipage, on en avait besoin extrêmement et maintenant. Pas de faux bond et de fugue possible pour lui. Il devait rester et rester calme tel le professionnel qu'il était vraiment. Nami le fixa dans les yeux avec une lueur de flammes dans ses yeux :

-Je te prierais de te calmer maintenant, Chopper. Oui, c'est un esprit et non il ne vas pas te bouffer ! A présent, ausculte la jeune femme ici présente et donne lui un de tes remèdes miracles. Ai-je été assez clair, Chopper ?

Le petit renne hocha la tête, effrayé par la colère noire de Nami. Celle-ci souffla, soulagée et lâcha son ami doucement, le posant à terre. Le petit être, toujours autant effrayé, approcha de la personne souffrante, en enlevant son chapeau :

-Salutations, messieurs ... Madame ... Mademoiselle ...

Il ravala sa salive en regardant l'esprit de la jeune fille puis tourna son attention sur Ihnoe. Il lui sourit en posant son chapeau sur la petite table près de lui. Il avait sa trousse de médecin en cuir sur lui et la posa aussi sur la table près à ausculter la jeune femme :

-Je me présente. Tony Tony Chopper. Je suis le médecin du Vogue Merry ... Vous n'avez pas l'air en grande forme ... Dormez vous bien de vos nuits ? Je sais que les pirates, ne dorment pas beaucoup mais il faut se forcer ...

Il fixa du coin de l'oeil Nami qui soupirait. Chopper laissa parler la mère et le fils sans rien dire, continuant d'ausculter la jeune femme, l'air grave. Il regarda le médecin de l'équipage de la capitaine :

-Mademoiselle ici présente devrait prendre du repos et ... surtout bien manger. La laisser au calme et ne pas repartir tout de suite en mer. Le mieux aurait été qu'elle se repose sur une île plus accueillante et plus ensoleillée. Mais je pense que vous ne pouvez pas ... Je pense que c'est ce que vous aurez prescrit.

Il sourit légèrement en se tournant vers Ihnoe :

-Vous devez mettre de côté pour l'instant vos tracas et soucis. Récupérer et ensuite attaquez vous à la source des problèmes. Il y a toujours des solutions ...

Il rangea son matériel puis sortit un flacon en le montrant à la capitaine :

-Ceci est une potion régénératrice. Je la donne souvent à Nami et Robin ... Elles détestent rester trop longtemps alitée. Je suppose que cela doit être votre cas ... Et puis, vos enfants doivent rester près de vous pour vous soutenir. Et aussi, je crois que Nami restera aussi à votre chevet pour vous aider. Parler de ses soucis sans restrictions est bénéfique pour se sentir mieux.
-Il a raison. Il faut que vous vous sentez mieux, Ihnoe. Je suis prêtes à vous aider !


Nami sourit à la jeune femme pendant que Chopper donne le flacon et s'éloigne enfin :

-Je vous prie de m'excuser, je dois y aller !

Nami le laissa s'enfuir vu qu'il avait fait ce qu'il avait à faire ...

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Jeu 3 Fév 2011 - 20:15

    J'écoutais attentivement ce qui se passait, regardant de tant à autre mes deux enfants, lorsque le médecin de Nami approchait, je pouvais sentir un certain malaise à cause l'esprit de ma fille. J'observais ce qui se passait, enfin surtout le médecin qui avait une trouille incroyable envers Makelina, celle-ci l'avait bien comprise est c'était mise vers son frère qui me souriait. J'aimais bien le passage ou les pirates se reposent quasiment jamais. Il n'avait pas tort à ce sujet, moi-même je dormais très peu surtout en étant Capitaine. Je devais donc suivre son conseil, me reposer, oublier mes tracas et boire son breuvage. Focalor s'asseyait sur le bord du lit sans m'écraser, il me caressait le front et me demandait de faire un effort pour obéir et dormir un peu. Je n'avais pas d'autre choix que d'obéir, je faisais une sorte de grimace puis un long soupire. Je tournais légèrement la tête sur le côté pour observer Nami, Focalor lui croisait les bras tout en faisant un sourire à sa soeur. Il était vrai que j'étais épuisée que le sommeil me gagnait. Gentiment, mes yeux se fermaient, je me laissais aller au sommeil. Je m'endormais avec peine, ma fille me disait que je devais me détendre et ne penser à plus rien. C'était plus facile à le dire qu'à faire non ?

    [Flashback] Je me voyais seule au bord de l'océan, le ciel était toujours aussi ténébreux. Je sentais le vent souffler dans mes cheveux, l'odeur du sel, j'entendais maintenant des voix dernière-moi, je pouvais constater que c'était d'ancien ami. Ils me disaient de ses choses que je ne comprenais guère. Je me rapprochais pour voir ce qu'ils me voulaient. La discussion semblait bonne enfant, cela parlait de nos aventures passée. Cela me rappelait tant de chose que je ne pouvais oublier. Cela me faisait pleurer. Cela me rappelais des souvenirs douloureux...[/flashback]


[dsl si c'est court. Pas de souci]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Ven 4 Fév 2011 - 17:03

Nami regardait Ihnoe s'endormir lentement mais sûrement. Elle avait besoin de sommeil. Elle devait dormir ... Nami sourit légèrement en regardant Focalor s'asseoir sur le bord du lit et caresser le front de sa mère. Nami prit donc une chaise et s'assit à son bureau qui était non loin du lit. Elle attendit là le réveil de la capitaine. En attendant, elle prit une carte et avec un compas et fit quelques calculs aux hasards sans réfléchir vraiment ... Zoro entra à ce moment-là et lui secoua un peu l'épaule. Il lui chuchota à l'oreille qu'il prenait avec lui Ussop pour aller à l'encontre de Robin, l'heure pour rechercher Luffy s'étant écoulé. Ils devaient rejoindre Robin au point donné tout à l'heure. Nami hocha juste la tête et Zoro sortit de la cabine pour rejoindre Ussop qui attendait à terre, l'air effrayé. Puis ils se mirent en route vers le point de rendez vous fixé par Robin tout à l'heure. Sanji et elle n'étaient pas encore arrivé. Zoro et Ussop attendirent donc fixant autour d'eux ... Avaient-ils réussit à trouver cet idiot de Luffy ? Peut-être avaient-ils eu plus de succès que Zoro et Nami qui étaient tombés sur un équipage ... De pirates ? Zoro se demandait qu'ils étaient vraiment. Avait-il bien fait de laisser Nami et Chopper seuls avec eux ? Zoro n'était pas tranquille à ce sujet. Il tapait légèrement le sol du pied, impatient. Et que faisait Robin et Sanji ? Ils étaient bien long. Ils ne leur ai rien arrivé au moins ? Zoro commençait vraiment à s'inquiéter. L'île même l'inquiétait ... Heureusement que Nami n'ai pas eu à l'idée de courir après ce maudit trésor, elle qui était si vénale ... Heureusement, elle était restée maîtresse d'elle et n'avait pas parlé du trésor comme un magnifique trophée à avoir ... Encore heureux ! Il ne fallait pas qu'elle touche à ce maudit trésor ! Ils seraient tous perdus à jamais comme l'équipage de Sparrow fut il y a longtemps de ça ...
Zoro inspira quand Ussop cria en montrant du doigt devant eux. Des silhouettes approchèrent. Trois pour être exact. Zoro lâcha la poignée de son épée et fixa arriver Robin qui avait l'air blasé. Elle avoua à Zoro qu'ils avaient eut du mal à trouver Luffy qui était monté sur la montagne pour s'amuser soi-disant ... Zoro traita son capitaine de bon à rien avant de l'attraper par le col pour l'entraîner vers le navire. Zoro le menaça de ne plus recommencer ces conneries où ça sera sa mort assurée ... Robin demanda de son côté où était Nami et pourquoi l'épéiste était avec Ussop ... Embêté, Zoro expliqua lourdement la situation. De leur rencontre avec un équipage plutôt bizarre et d'une capitaine blessée et malade. Robin leva un sourcil, intriguée puis ils montèrent enfin sur le Vogue Merry. Chopper arriva devant eux et demanda à ce brave Sanji de préparer à manger. Le blond sourit :


-Heureusement que j'ai gardé la réserve spéciale !
-Quel réserve !?


Luffy fut intrigué de cette réserve mais Zoro l'attrapa et essaya de l'attacher au mât du Vogue Merry pour l'empêcher de vider la fameuse réserve de nourriture. Sanji partit donc en cuisine préparer un succulent repas. Robin entra dans la cabine, étonnée puis alla dire quelque chose quand Nami la vit et lui fit chut avec un doigt sur les lèvres. La brune soupira et fit un léger signe de la tête, pour saluer les nouveaux venus. La brune prit une chaise en silence et s'assit près de Nami en la fixant étrangement. Robin enleva son chapeau et le posa sur la table de travail.
Quelques minutes passèrent quand ils sentent tous une bonne odeur dans l'air ... Sanji avait préparé enfin un repas qui pourra aider la capitaine à se remettre bien.


[Ne t'inquiète pas Smile]

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Jeu 21 Avr 2011 - 23:03

[ Je reprend le RP là ou je l'ai laissé avec toute mes excuses...]


    Alors que j'étais en train de dormir, enfin essayer de dormir. Je pouvais entendre mon fils en train de faire une remarque à sa soeur comme quoi c'était étrange l'attitude aussi hospitalière des personnes que nous avions rencontrés. Sa soeur lui expliquait que tout le monde n'était pas hostile envers nous et qu'ils fallaient en profiter. Mon fils était toujours ainsi, à se méfier de tout le monde sans vraiment prendre à connaître les gens avant de lancer des critiques ou son avis. Je finissais par ouvrir les yeux après quelques petites heures de sommeil. Focalor s'était endormi sur moi, je le fixais du regard avec un grand sourire, je lui frottais les cheveux puis m'étirais ce qui le réveillait. Il se levait me laissant la place pour que je puisse me mettre debout. Celui-ci me demandait comment est-ce que j'allais. Je lui disais que cela allait mieux. Je m'étirais puis demandais ce qui s'était passé puis on me répondait que c'était le moment de manger, je me regardais puis me préparait pour être un minimum présentable. Je mettais un collier de fleur, une fleur de lei à la droite de ma tête puis une longue robe pour aller sur l'autre navire. Je me dirigeais donc vers l'autre navire avec mes enfants pour aller manger, je m'approchais de la table avec un léger sourire puis demandait à mes enfants de s'asseoir moi également. Je regardais la jeune femme et lui dit :

    Cpt. Aloha Ihnoe << Mahalo nui ai, je vous remercie infiniment de votre aide et de votre hospitalité. Vous m'avez aidé et Aloha sait récompenser ceux qui l'aident. Que souhaitez-vous de moi ? Je vais déjà vous expliquer quelque chose. Cette île-là, j'y suis déjà venue y a très longtemps de cela. Je n'étais qu'à cette époque d'une simple matelot sur un étrange navire qui porte le nom de la Perle Noir. J'étais le médecin personnel du navire, technique chamanique avec technique moderne. J'étais une grande inconsciente et surtout très désobéissante. Combien de fois est-ce que je me suis faite engueulée par Hector Barbossa parce que je faisais d'énorme bêtise. L'îsla de la Muerta, île maudite...J'étais là quand on a commencé à parler de son trésor. Je n'ai pas vraiment suivi Hector dans cette histoire, j'ai même contesté ses ordres au point de déserté le navire après l'abandon de Jack sur une île déserte. J'étais l'ancienne apprentie du Black Pearl et qui aujourd'hui est le Capitaine maudite de l'Âme du Démon... Quel revirement de situation non ? J'ai refusé de me maudire avec le trésor et pourtant je le suis, mais dans d'autre circonstance. Je suis habituée aux malédictions et à la malchance, à voir des choses hors du commun des mortels. Votre repas est excellent Nami, je vais un peu mieux. Je vous promet de reprendre des forces avant de quitter cet endroit qui me rappel de mauvais souvenir. Après...je vais m'occuper de me libérer de ma malédiction une bonne fois pour toute. >>

    J’espérais effectivement de tout cœur pouvoir trouver la solution à mon grand problème, qui sait ? Le Black Pearl, je m’en souvenais comme si c’était hier. J’étais la marin la plus indisciplinée du navire et jamais à ce moment-là j’aurais pensé qu’un jour je posséderais mon propre bâtiment. Je me souvenais de Johasmee Gibbs celui qui après Jack me faisait le plus rire avec ses superstitions sur les femmes. Et d’autres matelots qui aimaient bien venir me voir avec des excuses de blessures uniquement pour m’approcher et me toucher. Que de souvenir sacre bleu ! Je secouais la tête puis regardais Focalor qui affichait un drôle de sourire tout en ayant les bras croisés. Peut-être avait-il compris que j’avais des sentiments pour Jack malgré le fait que je me retrouve avec un femme et un homme dangereux en liberté qui est mon ex petit ami…

    Focalor Ihnoe << Apparement au final... Ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée d'avoir échoué en cet endroit non mère ??? >>

    Il me faisait un sourire malicieux.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Dim 24 Avr 2011 - 20:31

L'équipage du Vogue Merry n'était pas de méchants et vils pirates. Ils avaient le sens de l'honneur, de l'hospitalité. Ils ne laissaient personne à l'abandon, seuls, en danger, ou qui demande de l'aide. Surtout quand Nami était dans les parages. Elle avait beaucoup changé. Du temps d'Arlong, elle était égoïste et ne pensait qu'à elle. Enfin, elle pensait aussi surtout à son village. Maintenant, elle avait un coeur plus gros qu'avant sauf qu'elle n'était plus aussi naïve du temps où elle était avec Jack sur le Black Pearl. Depuis qu'elle avait eu son fils, elle avait ouvert les yeux. Depuis que Jack était partit comme ça, l'abandonnant à son propre sort, en la laissant s'occuper seule de leur bébé. Elle n'était plus aussi naïve et ne se laissait plus faire. Mais elle n'était pas devenu parano, méfiante. Juste un équilibre qu'elle avait atteint. Aujourd'hui, elle aidait Aloha et son équipage. La rousse avait sentit que la capitaine était sincère et honnête et avait voulu l'aider, ne pas laisser comme ça. Rencontrée sur l'île de la Muerta, Aloha était mal en point. Nami avait poussé Chopper à soigner la jeune femme. Elle se reposait pour le moment. Sanji, lui, pendant ce temps, préparait à dîner avec les vivres de la réserve dite spécial. Zorro avait attaché ce pauvre Luffy au mât du vaisseau pour l'empêcher de tout dévorer, le connaissant. Robin était rentrée et la rousse lui raconta brièvement les évènements qui s'étaient enclenchés. La brune, méfiante, restait sur ses gardes comme toujours. Pour ça, elle n'avait pas changé. Toujours butée, tête de mule, à se méfier de tout et de tous, même de ses propres coéquipiers ... Nami la tranquillisa lorsque apparut Sanji pour dire que le repas était prêt. Ils se retrouvèrent dans la cuisine quand arriva Aloha. Elle avait l'air de s'être bien reposer. Elle était en forme à voir et s'était bien remise. On entendit Chopper dire à Ussop que c'était grâce à son breuvage. Robin en remercia son ami avant de s'installer à table comme Aloha et les autres. Nami en fit de même, soulagée pour la capitaine. Un sourire s'accrocha à ses lèvres en fixant la jeune femme. Elle allait beaucoup mieux. Elle s'était mise une robe longue, elle portait un collier de fleurs et une fleur dans les cheveux. Elle était bien plus rayonnante. Le breuvage et le repos avaient été bénéfique. Aloha remercia la rousse qui hocha la tête, contente.

-Je vous en prie. Je suis heureuse que vous soyez remise sur pieds.

Puis elle laissa la capitaine parlait. Plus Aloha parlait et plus Nami semblait étrange. La capitaine parlait du Black Pearl et de Jack. Un sujet pas très bien accueillit par Robin qui ne dit rien, se contentant d'écouter pendant que Sanji servait. Aloha remercia à nouveau Nami pour le repas.

-Compliments à notre chef. Nous adorons tous sa cuisine.

Sanji bomba le torse, fier. Puis Nami fixa la capitaine, embêtée :

-Vous connaissez alors Jack ...

-Ne parlons pas de lui.


Robin fut sèche mais elle était irascible quand elle parlait de lui. Ca allait dégénérer, donc n'insistons pas ...

-Prenez des forces, Aloha. Vous en aurez besoin. Et j'espère de tout coeur que votre malédiction se lèvera. Il ne faut pas qu'elle vous pèse davantage. Vous ne le méritez pas.

Malgré l'ordre de Robin, Nami voulait en savoir davantage de ce que la jeune femme savait sur Jack et quelle était vraiment leur relation. Avait-elle était l'une de ces femmes qui tombait dans ces bras ? A se resouvenir du ton, ce n'était pas possible. Elle avait l'air de bien apprécier Jack ... La rousse se mordit la lèvre. Elle voulait savoir mais Robin était assez énervée comme ça. Mais si Aloha en reparlait ? Et poserait des questions ? Nami devra y répondre et posera aussi les siennes qui la tenaillait ... Même si Jack était loin, même si elle savait qu'elle n'avait été une femme parmi tant d'autres, pour une nuit, et qu'elle aimait à présent sincèrement Victor, elle ne pouvait oublier Jack et de continuer ... A avoir des sentiments pour lui. Malheureusement ...
Focalor la sortit de ses pensées en disant que ce n'était pas une aussi mauvaise idée d'avoir échoué ici. Nami essaya de sourire :


-Oui, ça nous a permit de nous rencontrer.

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Lun 25 Avr 2011 - 1:55

    Je remarquais que lors de ma discussion avec Jack, cela avait quelque peu tendu l’atmosphère. Je fixais Focalor qui semblait ne pas l’avoir remarqué, il était fixé sur la nourriture comme à son habitude. D’un autre côté, j’étais soulagé qu’il ne fasse aucune remarque là-dessus, j’affichais un sourire. Je tournais légèrement la tête de côté pour regarder le cuisinier fière de se qu’il nous avait fait. Je lui faisais un peu clin d’œil, puis observait Nami qui semblait pensive. Sûrement à ce que je venais de dire plus tôt. Je fixais maintenant mon assiette avec un certain sourire pour ne pas cacher mon malaise. Je savais que de parler de Jack amenait souvent aux ennuis, on m’avait traitée de catin à plusieurs reprise et même de pirate faible. Malgré cela, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à lui. J’avais encore des liens très fort avec et même si j’avais un fils qui n’étais pas de lui, je le considérais comme membre de ma famille. Focalor était très curieux de rencontrer le célèbre Capitaine Jack Sparrow, il arrivait que parfois celui-ci me sorte une remarque du genre. Ho mais maman, tu parles tellement de ce Capitaine, pourquoi ne t’ai-tu pas mis avec ? Des questions embarrantes et pourtant véridique…Je le lui disais de manger plus calmement que nous n’étions pas pressés. Et vu que nous étions en train de parler de Monsieur Sparrow, celui-ci faisait la fameuse remarque qu’il voulait absolument le voir et surtout voir ma réaction ! Je faisais exprès de tousser, là j’étais plus que gênée surtout que mes sentiments ressortaient vis-à-vis de lui.

    Cpt. Aloha Ihnoe << Focalor… Je t’en prie, je sais que tu es excité à l’idée de le voir. Mais faut savoir qu’il n’est pas simple a approcher et de l’autre, je pense qu’il doit être très occupé. N’oublie pas, qu’il y a encore la Compagnie des Indes…Ils ne font pas que nous pourchasser nous, lui également. Maintenant, j’aimerais bien que tu cesses de manger si vite et de poser des questions stupides ! Je ne t’ai pas éduqué pour que tu te comportes mal à table ! >>

    Focalor Kols << Hey…Je n’ai rien fait de mal du calme, je te connais, tu réagis ainsi que je pari un million que tu es amoureuse de cet homme ! Aller avoue ! >>

    Makelina Ihnoe << Mon très cher frère adoré, je ne crois pas que ce soit vraiment le moment que tu déranges ta mère sur ce sujet. Vaux mieux éviter cela, je n’ai pas très envie qu’on nous mette dehors par nos soucis personnels Focalor. >>

    Focalor Kols << Je suis navré de manger trop vite, ce n’est pas acceptable. Oui, tu m’as appris à bien me comporter. Veuillez m’excuser pour ma grossièreté, je ne recommencerais plus. >>

    Je lui faisais un signe de la tête, je le surveillais pendant un moment avec un regard quelque peu noir à son encontre. Puis, je reprenais mon repas en fronçant les sourcils. Je secouais la tête puis prenait ma cuillère tout en fixant mon assiette, j’entendais à nouveau Focalor, mais cette fois il demandait à Nami des questions plus relatives à qu’est-ce qui la pousser à devenir pirate et est-ce que la Compagnie des Indes les laissait en paix. Où encore des questions sur sa vie sur un navire, je les trouvais osée ses questions. Mais, voilà mon fils était ainsi. L’esprit de sa sœur Makelina m’observait, elle avait compris se que je ressentais vraiment pour Jack et elle se rapprochait de son frère pour qu’il cesse de déranger nos sauveurs. Je demandais un verre d’eau glacée, j’avais très soif et chaud.

    Cpt. Aloha Ihnoe << Puissiez-vous dire vrai, qu’un jour je trouve la solution et que je puisse libérer tout le monde sans perdre qui que se soit de plus. Je vous remercie de votre soutien ! Malheureusement, mes droits ont été perdus. Je suis une esclave, depuis mon enfance... une esclave de la Compagnie et j'ai de fort doute qu'ils veuillent m'accorder ma liberté... en dehors de la torture et de la mort ! >>

    Après avoir fini de manger, je me levais de table poliment. Faisais un signe de respect et félicitait encore le cuisinier pour ce bon repas. J’expliquais que je m’en retournais sur mon navire pour me reposer et prendre des forces, Focalor lui s’excusait puis était le premier à retourner sur le Destroyer. Quelques minutes plus tard, je sortais de la cabine et m’arrêtais quelques secondes sur le pont du Vogue Merry pour observer les marins et avoir mon esprit ailleurs. La nuit n’allait pas tarder en ces lieux maudits, je levais la tête au ciel en levant les bras comme si je demandais « Mère aide-moi… ». Puis, je m’en retournais à mon navire non pas pour manger mais pour m’y reposer. Arrivée dans ma cabine, je me changeais pour me mettre une robe blanche et le collier de ma mère Waiekioa. Mes marins eux posaient des questions à Focalor qui faisait le guignol sur le pont tendit que moi, je restais seule dans mon coin à pleurer. Le fait d’avoir parler de Jack, cela me faisait souffrir encore plus que ma malédiction. Oui, j’ai aimé cet homme dès la première fois ou je l’ai vu. Je n’étais que la médecine du Black Pearl et très vite j’ai eu des sentiments pour ce Capitaine aussi insaisissable que l’océan. J’étais tombée amoureuse, un attachement si fort et pourtant je savais qu’une liaison entre nous était quasiment impossible. Deux caractères opposés et qui pourtant s’attirent, j’avais eu des nuits de folie avec et pourtant je n’ai pas d’enfant venant de cet homme. Je versais des larmes, c’était ma grande faiblesse de parler de Sparrow surtout devant mon fils qui en rajoute une couche ! La nuit portait conseil, mais pas pour moi. J’ouvrais la porte de ma cabine et sortait pied nue pour observer la pleine lune et la brume qui nous entourait quelque peu. Je marchais tête baissée sur le pont, je faisais du long en large, je tournais ma tête pour voir s’ils dormaient sur le Merry. Apparemment, il y avait encore de la lumière dans la cabine. Je me mettais à genou fixait le magnifique bois du navire, j’avais des larmes de sang qui coulait. Je me disais, mais pourquoi ai-je fais cela, pourquoi suis-je partie du Black Pearl ? Que suis-je devenue ? Après ses lamentations, je retournais dans ma cabine mais cette fois en laissant la porte ouverte. J’allumais les bougies près de mon orgue et commençait à y jouer tout en me laissant entrainée dans le rythme de la musique et de la souffrance. Focalor lui, était sur ma couchette en train de dormir comme un gros bébé tandis que Makelina me fixait du regard triste. J’étais fatiguée et épuisée, je continuais à jouer et chanter malgré que je m’endormais sur mon orgue :

    Cpt. Aloha Ihnoe << baby j'veux qu'tu saches que
    j'ai déjà trop donnée
    je n'ai plus envie de tout ça
    descendre aussi bas
    tu vois que les beaux mots, les diamants
    les perles en cadeaux
    ne font pas oublier les coups bas
    un jour tu comprendras. >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami la pirate
(Voleuse de)Pirate dans l'âme & Navigatrice
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 28
Localisation : N'importe où ... Que ce soit pas loin d'un trésor ! *_*
Date d'inscription : 02/05/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 20 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Jeu 28 Avr 2011 - 22:13

Nami savait que Robin ne pouvait supporter la conversation qui portait sur Jack. La brune se lèverait sûrement de table et quitterait la pièce à bout. Aloha fit un clin d'oeil à Sanji qui tout joyeux siffla. Il était très heureux d'avoir des compliments d'une autre jeune femme que ses deux jolies amies. Nami essaya de manger, l'estomac lourd. Robin à ses côtés, semblait pensive, essayant de manger elle-aussi. Le sujet Jack Sparrow retournait son estomac plus que celui de la rousse. Alors que celle-ci pensait que la conversation ne tournerait plus sur lui, Focalor recommença. Il voulait voir Jack et voir la réaction de sa mère. Nami semblait bizarre à ce moment-là, elle voulait savoir les relations qu'avaient Aloha et Jack par le passé.

-Croyez-moi, dès que vous le verrez vous serez déçu alors ne soyez pas impatient.

Robin avait lancé avant que Aloha ne parle. C'était vrai que Jack n'était pas si facilement approchable que n'importe qui. Il était difficile de savoir où il se trouvait. Mais Nami avait eu toujours la sale manie et malchance de tomber tout le temps sur lui quand elle ne voulait pas. En même temps avant, elle n'avait, à l'époque, pas le choix. Elle était sur le Pearl aussi il y a trois ans de ça. Quelle époque ... Une époque à oublier. Robin, exaspérée d'entendre cette fichue conversation sur Jack se leva sans s'excuser et quitta la pièce assez rapidement, énervée. Nami savait que son amie détestait Jack et surtout d'en parler. Nami la comprenait assez. Elle s'excusa auprès des invités pour elle. Focalor s'excusa aussi et elle dit que ce n'était pas grave. Décidément, c'était le moment des excuses.
Focalor reprit en posant des questions à la rousse qui étonnée essaya de répondre :


-Je ... Je ... Pour faire simple, c'est Luffy qui m'a poussé à devenir pirate. Le reste est trop long à expliquer.

Expliquer ce qui la poussait à le devenir serait trop long et délicat à raconter. Puis Focalor demanda si la compagnie des Indes les laissait tranquille. Nami sourit :

-Pour le moment, on n'est pas trop pourchassé ... C'est plutôt nous qu'on va au devant des ennuis et c'est nous qui ne les laissons pas tranquille en ce moment.

Elle évita de parler de son père, James Norrington, l'amiral. Non, il valait mieux pas en parler. Aloha demanda un verre d'eau glacée que Sanji se dépêcha d'apporter, tout ravi et gentleman.
Aloha espérait aussi lever la malédiction. Mais elle disait qu'elle était l'esclave de la compagnie des Indes. Nami serra les poings. Elle essayera d'en parler à James de ce sujet. Peut-être pouvait-elle aider Aloha grâce à l'amiral ...
Après manger, Aloha se leva et remercia à nouveau Sanji qui sourit à la jeune femme, ravi que le repas est plu. Puis elle s'en retourna à son navire. Nami la salua aussi avant de se retirer pour retrouver Robin. Celle-ci était sur le pont à regarder l'île. Elle avait l'air de s'être calmée, fixant Aloha retourner à son bateau.
La journée passa lentement. Luffy, Chopper et Ussop s'amusaient à se poursuivre sur le pont alors que Zorro essayait de les calmer avec Sanji. Robin ruminait dans son coin, ne voulant pas parler à Nami. Celle-ci s'enferma donc dans sa cabine. Elle pensait à Jack. Puis à Victor. Et ensuite à son fils, James Junior avec Nojiko. Il était en sécurité sur leur île. Nami n'avait pas à s'inquiéter. Elle laissa ses pensées retourner dans le passé, l'air nostalgique. La nuit tombait sur les deux bateaux et sur l'île maudite. Nami s'était endormit et se réveilla en sursaut, en sueur. Elle avait rêvait qu'on lui avait tué son fils sous ses yeux, comme on avait tué sa mère sous ses yeux ... Et le pire, c'était que c'était Arlong, à nouveau qui tuait son fils dans son cauchemar ... Nami était effrayée et perdue. Elle se leva et s'essuya le visage avec de l'eau qu'elle avait dans un bac, pour se rafraichir. Ca faisait du bien. Elle se sentait mieux. Elle sortit de sa cabine pour prendre l'air, encore tremblante de son cauchemar. Elle essaya de se calmer en se disant que ce n'était qu'un cauchemar, que ce ne sera jamais la réalité. Arlong était bien mort. James Junior était avec sa soeur adoptive sur l'île. Donc Nami n'avait rien à craindre et pouvait respirer normalement. Elle s'accouda au bord puis entendit une musique. Un orgue. Elle eut un sursaut.
Elle pensa automatiquement à la poulpe, Davy Jones. Horreur. Non, ça venait du Destroyer. Le bateau d'Aloha.
Intriguée, Nami se décida d'aller sur l'autre navire. Tout était calme, certains marins ne dormaient pas, ils la regardaient bizarrement mais ne lui dirent rien. Elle se dépêcha d'atteindre la cabine d'où sortait le son. Elle y entra et vit Aloha en train de jouer et de chanter. Nami se tint à la porte, à distance, ne voulant pas arrêter la jeune femme. Mais Nami remarqua qu'elle était fatiguée. Elle s'approcha de la capitaine, avec un faible sourire :


-Vous devriez vous reposer, Aloha. Vous êtes fatiguée ... Vous chantez très bien. Vous avez une belle voix ... Mais il faut vous reposer.

Elle posa sa main sur l'épaule de la jeune femme, inquiète.

_________________

"Avant que je m'éloigne et que je souffle la fin. Je n'ai jamais voulu être sans toi, Ce que je ressens pour toi. Non je ne regarderais pas en arrière. Quand je te dirai ce que je penses de toi. Alors ainsi est l'histoire, ouais, tu es déjà au courant. Alors ne soit pas idiot et ne gâche pas la fin Quand tu t'enfuis Peux-tu le supporter?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rebsun16.skyblog.com
cpt. Aloha Ihnoe
Corsaire de l'âme du Démon ( Destroyer ), Esclave de la Compagnie des Indes, ancienne pirate
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 33
Localisation : Sur le Destroyer quelle question <3 <3 <3
Date d'inscription : 26/01/2011

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Célibataire
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 30 ans

MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   Mer 18 Mai 2011 - 13:32

[HS: Je vais bientôt répondre t'inquiète pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La femme damnée et le reste du monde { libre }   

Revenir en haut Aller en bas
 
La femme damnée et le reste du monde { libre }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Yseult et le reste du monde [72%]
» Linus et le reste du Monde [65%]
» Lyleïa •• Souvenirs d'une Etoile ...
» Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marre de cette vie? Venez aux Caraïbes! :: Les îles des Caraïbes :: Ile de la muerta-
Sauter vers: