Pirates des Caraibes le RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Remise de rapport...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Remise de rapport...   Dim 29 Juin 2008 - 14:09

Mary étouffa un bâillement tout en traversant les quais.Selon le souhait de l'Amiral Karmer,le rapport résumant tout ce qu'elle avait fait depuis son arrivée à la EITC avait été rédigé avec le plus grand soin.Elle avait passé toute la nuit à fouiller sa mémoire à la recherche de détails qui pourrait se montrer essentiels pour l'officier,ainsi que les archive spour faire descopies de documents officiels adéquats,mais vers sept heures du matin,harassée par ce jeûne de sommeil,la jeune femme avait finalement posé sa plume,n'en pouvant plus.Si Karmer n'était pas satisfait,et bien tant pis pour lui,à la fin...Le dossier de l'espionne n'était pas bien épais,la seule mission importante qui lui avait été confiée étant la prise du Black Pearl.Oui,comme membre-clé de la Compagnie,on vraiment pouvait touver mieux.
Elle s'était d'abord adressée à une sentinelle aux trois quarts endormie pour lui demander si l'Amiral était disponible.Cette dernière,sombrant un instant dans son esprit embrûmé,lui avait révélé que son supérieur hiérarchique avait passé la nuit à bord de son navire,l'Aigle Impérial,désireux de rester auprès de son équipage.Mary avait alors soupiré,lasse : qu'il requière un résumé complet de son activité dans les plus brefs délais,très bien,qu'il veuille passer sa vie avec ses marins,ça allait encore,mais que ce dernier fait l'obligeât à traverser toute la ville pour lui remettre sa liasse de feuilles...! Et puis zut,en gromellant,ça n'irait pas plus vite,autant se faire une raison.
Après quinze minutes de marche à travers les rues de Port Royal,la demoiselle était finalement arrivée au port où était amarré le vaisseau du gradé.L'air vivifiant du large l'éveillait peu à peu et déjà,ele se sentait plus combative,plus prompte à réagir.Un lieutenant,après lui avoir demandé son identité,la mena jusqu'à la porte de la cabine de son capitaine,sur la dunette arrière.L'Aigle était vraiment un riche bâtiment,du même style que l'Endeavour : pensé pour la guerre,mais fait pour la luxure.Le bois était finement travaillé et laqué,tout était parfaitemet en ordre,les mousses s'activaient avec une coordination parfaite...Mais Mary n'était pas içi pour admirer le balai des subordonnés de Karmer.Son guide frappa au panneau de bois,annonça une visiteuse puis laissa la jeune femme,retournant à ses occupations.
Elle soupira,puis,serrant ses doigts sur ses papiers,baissa la tête et attendit patiemment que quelqun daigne lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral James Karmer
Amiral
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : Fait son devoir d'amiral au service de la couronne d'angleterre ...
Date d'inscription : 16/04/2008

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation:
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage :

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Ven 4 Juil 2008 - 22:56

Karmer avait passé la nuit sur son navire. Il s'etait occupé de remplir des feuilles pour le bon fonctionnement et organisation de la Royale Navy. Vers 23h, Karmer s'etait endormie dans sa cabine. De bonne heure, il s'etait reveiller pour attendre la visite de certains membres.quand quelqu un frappa a la porte, il releva la tete,

- Entrez !

La porte souvrit et laissa place a Mary Tempete.


- A je vous attendais, comme d'autre personne. Asseyez vous, je vous prit ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Sam 5 Juil 2008 - 12:09

Lorsque l'Amiral lui intima d'entrer,la jeune femme leva à peine le nez : elle s'était accordé dix minutes,et comptait bien respecter cet emploi du temps.

-Merçi,monsieur,mais je compte pas vous faire déranger bien longtemps.Comme vous le dîtes,vous attendez du monde,je ne m'éterniserai donc pas.

D'un pas méchanique,le regard toujours baissé,l'espionne pénétra à l'intérieur et,sans plus de cérémonies,tendit son dossier à Karmer.

-Le compte-rendu de mon activité au sein de la Compagnie des Indes Orientales,sous les ordres de l'Amiral James Norrington,comme vous le souhaitiez.

Hors de question que la demoiselle se dise à la botte de Lord Beckett ! Mais en évoquant le nom du gradé disparu,son coeur se serra tellement que Mary poussa un léger soupir.Mais comme son interlocuteur travaillait en collaboration avec Beckett,il y avait de fortes de chances qu'il usât,comme son égal,de cet état d'esprit contre elle,et Tempête avait assez de problèmes comme ça.Relevant la tête avec courage,sans pour autant paraître ravie d'être là où elle était,Mary reprit :

-J'espère que cela conviendra et répondra à vos question vis-à-vis de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral James Karmer
Amiral
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : Fait son devoir d'amiral au service de la couronne d'angleterre ...
Date d'inscription : 16/04/2008

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation:
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage :

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Mar 8 Juil 2008 - 17:25

Karmer regarda d'un regard assuré le dossier que l'espionne venait de lui donner. Il le prit et jetta un coup d'oeil rapide. Il le posa sur une pile de dossier tous signer par les collaborateurs de Beckett qui étaient passé devant Tempête. Il releva son regard vers l'espionne.

- Comme vous pouvez le voir, beaucoup de personne sont passé par le même chemin que vous en ce moment même.


Il lui fit signe de s'asseoir. Il sortit une bouteille et versa la boisson dans deux verres distinctif et en tendit un à Mary.

- Je vous remercie de m'avoir procurer ce dossier qui pourrait être celui qui va me permettre de bien avancer dans mon travail de mis au point sur lord Cutler Beckett.


Mais James avait oublié quelque chose, elle avait dit qu'elle était sous les ordres de James Norrington ?! un amiral déchu et disparu. Karmer avait déjà connu l'amiral Norrington dans le passé, lors de certaine campagne militaire et marine, et aussi lors de conseil d'état major ou le commodore avait été présent.

- James Norrington a disparu il y a maintenant plus de deux mois, et vous vous présentez encore comme un de ses loyaux sujets ? étonnant. Pourtant j'ai cru remarquer que depuis, c'était lord Cutler Beckett qui vous donnez des ordres, et pas le successeur de Norrington, le lieutenant Gillette ou le commandant Groove ! Pouvez vous m'éclairez sur ce sujet Miss Tempête ?

Il but une gorgée de la boisson et regarda d'un peu plus prêt le dossier de Mary. Une grande partie de ses missions y étaient inscrite. Mais les trois première que l'amiral de la Bleue regarda n'étaient en aucun point intéressant pour son travail.

- Et aussi j'aurais quelques questions a vous poser, et pourriez vous me détaillez la cause de votre première et seconde mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Jeu 10 Juil 2008 - 11:41

Finissant par accepter le siège qui lui était proposé,Mary prit la pièce de cristal offerte par Karmer.Ce geste lui rappelait assez le jour lointain de son entrée à la EITC,en présence d'un Amiral,mais pas celui qui se trouvait en face d'elle.Cette pensée lui arracha un sourire,tandis que son regard se noyait dans le liquide couleur or : où que Norrington soit,elle le retrouverait,la jeune femme en était intimement convaincue.Qu'importait le nombre de soldats qui avait serré le même verre qu'elle,assis sur la même chaise ! Ceux-là se rattachaient soit à Beckett,soit à Karmer.Mais Mary ne comptait pas tourner la page aussi vite,surtout avec un certain en objet en sa possession qui ferait considérablement avancer les recherches.

-Voyez vous,Amiral... commença-t-elle,sans quitter l'alcool des yeux,faisait osciller son verre.C'est James Norrington qui m'a recrutée au temps où je mettais tous les serviteurs de la Couronne dans le même panier.Pour reprendre ses mots,il m'a offert un nouvel avenir,chance que très peu de monde a un jour dans sa vie.Ce n'est pas une dette,non,c'est un profond respect,et même plus,que je voue à sa personne.Et il me faudra plus qu'une absence injustifiée pour tirer un trait sur lui et trahir la confiance qu'il a placée en moi.

A ce dernier infinitif,Mary releva soudainement les yeux pour les plonger dans ceux du militaire : elle n'était pas sotte et avait bien une petite idée sur la raison de sa présence sur l'Aigle Impérial.Karmer voulait la rallier à son mouvement contre le Lord et ainsi acquérir un homme à lui -ou plutôt une femme- à l'intérieur de la Compagnie qui lui fournirait tous les renseignements nécessaires sur les exactions de Beckett pour le faire tomber.Astucieux...Mais si c'était pour se retrouver avec Gillette comme supérieur,merçi,elle passait son tour...

-Mes deux dernières missions ? Lord Beckett m'avait requis la prise d'un vaisseau pirate qui a apparemment une immense valeur à ses yeux,ce qui doit être vrai.Quant à la seconde...Elle est classée secret défense,et sans autorisation dûment signée par mon supérieur hiérarchique qui vous passionne tant,je me vois dans le regret de vous dire que je n'ai pas le droit de vous en parler d'avantage.

Tout cela déclarer sur un ton léger,avec même un ebau sourire à la fin.L'espionne ne savait pas dans quelle catégorie placer l'Amiral,ami ou ennemi,et préférait encore le laisser là où il était,dans les "connaissances sans attraits particuliers".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral James Karmer
Amiral
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : Fait son devoir d'amiral au service de la couronne d'angleterre ...
Date d'inscription : 16/04/2008

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation:
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage :

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Ven 11 Juil 2008 - 12:45

Karmer savait qu'elle n'était pas bête. Cependant, tous ce qui a été placé secret défense par Beckett n'ont aucun secret pour Karmer. Mais il ne voulait pas jouer contre Tempête, mais seulement contre Beckett. Il s'attendait à cette petite difficulté. Il se leva et s'approcha de la fenêtre du grand navire qui se tenait derrière lui.

- Miss Tempête, que craignez vous ? Je ne vous sens pas bien à l'aise en présence de lord Cutler Beckett. Vous savez très bien que vous pouvez me permettre de renvoyer Beckett d'où il vient, un simple commercial. Il a fait les pires horreurs dans sa vie, ce n'est pas un simple politicien sans importance, la preuve, sa majesté le roi m'a envoyé ici pour m'occuper de lui et le surveiller. J'ai déjà beaucoup de chose sur lui mais il manque deux au trois petits détails, et je pense que vous pouvait me les apporter. Si cette mission est classé secret défense, c'est qu'il a quelque chose a cacher de cette mission. Et je pense que je vais bientôt le savoir, j'aurais dans les plus bref délais une autorisation royale d'accée à cette mission.

Il se retourna vers Mary et la regarda avec un regard soutenu.

- je ne joue pas contre vous, mais, je pense que vous ignorez beaucoup de Beckett. J'ai découvert sous peu que, beckett est vraiment des plus horribles hommes civilisés. Il a fait pendre son père pour prendre sa place en tant que dirigeant de la EITC. Et il fait encore beaucoup de chose, sa politique et sa justice ne valent strictement rien, il ne respecte pas les lois de notre pays et de notre roi et encore beaucoup de chose passe aux oubliettes avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Sam 12 Juil 2008 - 13:10

La jeune femme n'eut pas peur de ce regard.En fait,son sourire s'élargit même.Enfin,il ne tournait plus autour du pot ! Parler franchement et revendiquer ouvertement ce qu'il attendait d'elle était tout de même bien plus intéressant que de s'enliser dans de piteuses banalités bureaucratiques !

-Alors vous souhaitez que j'oeuvre pour vous,alors que je ne sais rien de vous et que la véracité de votre cause ne m'a ps encoreété démontrée...Mais mettons ce fait de côté,au profit d'autres plus importants.Vous avez raison sur un point,je ne porte pas spécialement le Lord dans mon coeur.Il se montre cruel,tyrannique,omnipotent,c'est un fait,je travaille pour lui,alors je fais avec.Mais vous omettez plusieurs détails : d'une part,il a été nommé par le Roi,qui,jusqu'à présent,ne s'est jamais plaint de lui ouvertement.Si cela avait été le cas,Lord Beckett ne serait déjà plus aux commandes.Donc c'est que vos accusations sont imparfaites,ce que prouve la proposition que vous venez de me faire inconsciemment.Immaginons que j'accepte de vous suivre dans ce projet.Je mettrais ma vie en jeu,peut-être pour un homme de la même trempe que celui que je combattrais.Car,réellement,quelles sont vos aspirations ? Simplement rétablir la justice içi ? La EITC nécessiterait un nouveau patron et vous,l'homme de la situation,qui aurait sauvé cette contrée de son "bourreau",seriez là à point nommé,alors que la chasse aux pirates est quasiment terminée,et sur une note victorieuse.

En gros,ce serait simplement lui remettre les clés d'un Empire pour que Karmer mette son nom en bas d'un rapport certifiant l'héradication de la piraterie à la place de Beckett...Mais Mary n'avait pas terminé.L'Amiral avait un peu de mal à jouer franc jeu,pas elle.

-Et si nous échouions ? Le risque nul n'existe pas,vous en conviendrez.Le Lord nous mettrait en tête des personnes gênantes à éliminer,et le globe ne serait pas assez vaste pour nous cacher et échapper à sa sanglante vengeance.Le Roi ne pourrait nous apporter secours ouvertement,pas plus qu'il ne peut présentement attaquer de front Beckett.Quant à moi...Je suppose que vous préféreriez vous sauver vous avant de penser à moi.Mais émettons l'hypothèse que nous trouvions un refuge.Celui que vous cherches à piéger s'en prendrait à nos familles,à nos proches,à ce que nous aimons.Et je refuse catégoriquement de faire courir ce risque aux miens,du moins pas sans leur total et plein accord.Jouer avec ma propre vie est déjà une tâche ardue à accomplir,vous qui êtes si attaché à l'honneur,vous devez comprendre mon point de vue.

Et,pour simplifier les choses,la seule personne qui comptait pour la demoiselle avait disparu depuis de longues semaines...
Elle se leva lentement,laissant traîner son regard au sol,comme pour vérifier qu'elle avait abordé tous les points qu'elle voulait exprimer.Croisant les bras,elle s'approcha de la même fenêtre que l'Amiral et regarda au dehors.

-Sincèrement,Amiral...Vous ne pouvez me jurer que vos chances de succès sont inombrables,et même de nature certaine,n'est-ce pas....?

Ses yeux se fichèrent dans les siens,attendant une réponse dans un calme profond,presque solennel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral James Karmer
Amiral
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : Fait son devoir d'amiral au service de la couronne d'angleterre ...
Date d'inscription : 16/04/2008

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation:
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage :

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Dim 13 Juil 2008 - 12:46

Karmer ecouta avec attention l'exposé de la situation du combat contre Beckett de Mary Tempete. Il est exact qu'il allait jouer contre une personne puissante, très puissante, un lord. Mais Karmer benefissiait de l'avis du roi, ce dernier l'avait envoyé ici pour surveiller le Lord et le faire sortir des commande de la EITC si il representait un danger pour le royaume de sa majesté. L'Amiral s'attendait à la difficulté de l'opposition du membre actuel de la compagnie. Il avait deja rencontré cette derniere difficulté avec le lieutenant Gillette, et il avait du lui proposer une promotion au grade de Capitaine pour qu'il le suive. Mais la, une promotion ne se montrait pas et ne semblait pas convenir aux attentes. Il etait d'accord sur certains points que venait de donner l'espionne, et il comprennait son inquietude sur d'autre. Il la regarda se diriger vers la fenetre où il était quelque minute au paravant. Il l'a laissa terminer son discour sur les risque a prendre, ..... sans l'interrompre ..... Puis il se rapprocha d'elle.


- Miss Tempete, regardez autour de vous. Vous etes sur le navire amiral "The Imperial Eagle", le fleuron de la flotte, avec plus de 110 canons, 3 mats. Il pourrait transformer le navire maitre de la EITC, "L'Endeavour", en confetits avec son dirigeant à l'interieur, Beckett. Si vraiment il y avait autan de risque, j'aurais deja fait coulé son navire avec la marine sur autorisation du roi, mais je ne l'ai pas fait.

Il se dirigea vers une commode où il sortit son épée "Arduna" et un pistolet et le pointa sur Mary.

- Si c'etait trop risqué, lors de la reunion de l'état major, j'aurais pris le meme pistolet et j'aurais abbatu dirctement lord beckett, et j'aurais sortie le papier montrant que j'avais ordre de l'abbattre, mais j'en ai rien fait, strictement rien. Je suis intouchable grace à sa majesté qui m'ordonnait de surveiller Beckett, intouchable comme tous mes colaborateurs. Or si vous acceptez de m'aider, votre famille sera sous protection, et beckett pourra rien contre eux car il sait tres bien que si il s'y attaque, il y aura des repressailles qu'il ne pourra empecher.

Il alla se rassoir sur sa chaise face à son bureau.

- Et je ne veux pas son poste, je suis très bien là où je suis, amiral de la Bleue, representant de la marine royale à Port royal, dans la jamaïque et dans les caraïbes. Je ne suis pas un homme comme Beckett, je suis le contraire de lui, c'est pourquoi je veux l'abattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Mer 16 Juil 2008 - 12:23

Karmer aurait bien pu appuyer sur la gachette de son arme,occir mille ennemis sous ses yeux ou envoyer par le fond la totalité de la flotte de Sa Royal Majesté,il y aurait toujours un petit quelque chose qui chiffonerait la jeune femme.Un petit détail indéfinissable,peut-être dans l'attitude gradé,ou dans son plan.

-Il y a beaucoup de suppositions dans vos mots,Amiral,fit remarquer Mary,dubitative.Vous décrivez la situation...Et les "si" sont légions en vos belles paroles.Quant à couler l'Endeavour...Il me semble que vous devriez plus vous préoccuper du Hollandais Volant.Si vous le détruisez,le pays perd une force de frappe incroyable contre les pirates.Mais s'il reste à flots,le Lord le maîtrisera toujours,par je ne sais quel moyen de pression.Sans compter que si votre adversaire reste bien sage quelques temps,sans monter un peu plus sur l'échelle du sadisme,on finira par trouver pire et se désintéresser de lui.

En effet,le cas du coffre de Jones n'avait pas été révélé à tout le monde,seulement aux plus hauts officiers de la Compagnie.Et puis après tout,ça lui aurait fait une belle jambe de savoir qu'en possédant un coeur,on pouvait contrôler un vaisseau maudit ! Dans la vie,moins on en savait,moins on courait de risques,le but étant de rester à l'essentiel.Mais même içi,l'essentiel devenait troublant.Cette impression d'être poussée vers une décision...Vers un autre camp....De la traîtrise,au fond ! Mary avait donné sa parole d'honneur qu'elle servirait la EITC et cela même si son dirigeant était le pire des démons.Et rompre cet engagement serait se séparer de Norrington,irrémédiablement.
Cette pensée crispa l'espione,qui mit enfin le doit sur le problème qui la tourmentait depuis le début de l'entretien.

-Vous savez ce qui me gêne dans ce projet ? reprit-elle avec détermination en indiquant du menton les armes du soldat.Que vous vouliez tuer Beckett,purement et simplement.Si vous aviez été tellement attaché à faire le bien autour de vous,dans la légalité la plus pure,vous m'auriez parlé d'arrestation et de procès public,pas de meurtre avec ou sans sauf-conduit.Lord Beckett fait exactement la même chose avec sa potence,disant lui-aussi oeuvrer pour la patrie.Et bien vous savez quoi ? Vous me faîtes tous bien rire avec vos beaux serments pompeux et vos actes de bravoure.Car au fond,la musique est toujours identique : envoyer le gêneur six pieds sous terre,avec un beau sourire pour mieux faire avaler ça aux grands du monde.C'est vrai,c'est tellement plus simple,de faire couler du sang,d'appeler à la trahison et de formenter des complots derrière le dos des gens,au lieu d'utiliser la Loi ! Mais c'est vrai,vous êtes amiral de la Bleue,représentant de la marine royale à Port royal,dans la Jamaïque et n'importe où ailleurs,comme vous le dîtes si bien,vous avez de l'honneur,vous,à un point tel que l'assassinat de sang froid ne vous rebute pas le moins du monde.Je n'aime pas donner la mort,quant bien même elle serait méritée.Içi,vous êtes Brutus et le Lord,César.Rappelez-vous de cette histoire,des sévices commis par l'Empereur pour aggrandir son territoire,de sa fin et de l'image que l'on a gardé de son fils adoptif.Sur ce,je crois que je vais vous laisser travailler.Bonne journée.

Elle n'avait pas passé la nuit à écrire un rapport si c'était pour se voir affubler du titre de traîtresse et de meurtrière.En entrant au service de l'Angleterre,elle avait cru pouvoir espérer une vie tranquile,calme et rangée et au lieu de cela,on la dirigeait sciemment vers un gouffre béant.Sans oublier de Karmer aurait été prêt à l'acheter avec un nouveau post rutilant ! A quand la petite fortune ?
Après un bref salut,Mary se retourna,marcha vers la porte et posa ses doigts sur la poignée,bien décidée à sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral James Karmer
Amiral
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 26
Localisation : Fait son devoir d'amiral au service de la couronne d'angleterre ...
Date d'inscription : 16/04/2008

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation:
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage :

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Sam 26 Juil 2008 - 17:02

Karmer regarda Miss tempête se dirigeait vers la sortie sans rien dire. Elle n’avait pas tout a fait tort sur certains points. Mais l’amiral avait des principes bien solides qu’il s’efforçait de respecter. Le pouvoir ne l’attirait point, prendre le poste de Beckett ne l’attirait pas. Bien que l’idée d’organiser le meurtre du lord lui avait traversé l’esprit pendant quelques jours, il avait abandonné l’idée pour utiliser d’autre moyen l’égaux.
- Miss Tempête, vous me semblez bien poser sur la plupart e vos principes, qui font votre faiblesse. Votre loyauté envers la EITC vous trahi bien trop, et vous n’êtes point en position de marchander. Ensuite, je peux affirmer que vous êtes bien trop fidele, et a quelqu’un en particulier au sein de la compagnie.
James savait bien qu’il avait le pouvoir de pousser Mary dans ses retranchement, mais il ne voulait pas qu’elle se sente obligé et oppressé, le coté fidele de l’espionne devait être maintenant révélé.
- Je ne suis certainement pas aussi doué que Lord Cutler Beckett avec l’art de la parole, mais je sis aussi futé que lui. J’ai remarqué certaine chose sur vous qui me laissent deviner la cause de votre refus de quitté la EIC°.
Il sortit une feuille de son bureau et l’examina, en haut, le nom et prénom de l’espionne y était inscrit. Par la suite, il y avait marqué des informations écrites à la main de Karmer.
- D’après les dernières remarques, vous semblez très préoccuper ces derniers temps. Une enquête parmi les autres membres de la EIC° a démontré que vous êtes dans cette état depuis la disparition d’un commodore, ou plutôt amiral de la Jamaïque, l’amiral bien aimé de port royal, James Norrington. De plus, comme je vous l’ai déjà fait remarqué, vous vous présentez encore comme un officier sous son commandement, alors que ce dernier a été déclaré comme disparut par moi-même lors de mon arrivé, et dés lors vous avez été transféré sous le commandement de ce cher Beckett.Il lui fit signe de s’approcher, mais sans succès directement. L’espionne avait acquis des réactions dignes de lord Beckett, qui avait déteins sur la jeune espionne. Karmer retrouvait beaucoup de son rival dans le comportement de Mary, qui avait hérité elle aussi du pouvoir de contrôler les gens par la parole. Mais l’amiral de la « bleue » et de Jamaïque avait encore plus d’un tour en poche.
- Je n’ai pu m’empêcher de remarquer, que vous avez eu le courage de me souligner tout se qui vous a déplu et tout ce qui pourrait me ramener à Cutler. Mais je ne peux m’empêcher de vous rappeler mon intervention lors de la réunion de l’état major, où je me suis opposé à un capitaine tentaculaire, où j’ai mis le doigt sur la faiblesse de la justice et la politique de Beckett, plus de pendaisons que de jugement, alors que les lois de ce royaume insiste bien sur le fait que chacun à le droit à un jugement équitable et que chaque accusé a le droit de ce défendre, bien que nous soyons déjà fixé sur son sort. Chaque condamné a le droit de faire appelle à un jury populaire pour revoir le jugement et la condamnation que l’on lui a attribué. Et chaque condamné à mort peut, si il le souhaite, faire appelle à un homme de dieu pour recevoir le pardon du seigneur maitre. Ce que Lord Beckett a oublié de mettre en place. Il a la main bien trop facile sur la corde.
Il se leva et s’avança vers la même fenêtre de la cabine.
- Ma mission que l’on ma confié et de coincé Beckett pour le mettre en prison, et qu’il est un jugement dirigé par sa majesté le roi. Mais on m’a bien précisé que je pouvais recourir à la force en cas de nécessité. Ce que je ne veux point. Je ne veux pas mettre au bout d’une corde chaque pirate que je pourrais croiser dans ma carrière, mais essayait de les remettre dans le droit chemin, leur proposer une porte de sortie, celle des lettres de marques, sur autorisation du roi, bien sur comme l’indique la loi numéro 46 des officiers de la marine royale, dicté par la cour présidé par sa majesté le roi d’Angleterre.
Il sortit un long parchemin enroulé autour d’un morceau de bois. Karmer le déroula et l’accrocha a un mur.
- Voici tous les engagements que j’ai pris envers la couronne avant de prendre mes fonctions d’amiral de la Bleue et d’accepter cette mission.

Le parchemin était très long, trop long, mais on pouvait lire au début les principaux engagements qu’avait pris l’officier :
« - Au nom de la couronne, l’officier devra suivre et appliquer les ordres donnés par sa majesté le roi.
Il devra protéger les sujets de la couronne jusqu’à la mort de ce dernier ou du protecteur.
Faire appliquer les lois du royaume dans les territoires sous sa juridiction.
Protéger la couronne de toute invasion.Rendre une justice équitable pour tous et être à l’écouté de chaque accusé. … »


Il se retourna vers l’espionne.
- Je ne compte pas suivre l’exemple de Beckett. Je suis son opposé. Il est vrai que si il est renversé, je serais un officier potentiel pour le poste de dirigeant de la compagnie des indes orientales, donc je posséderais un surplus de pouvoir et peut de personne pourrait m’égaler. Mais je ne me tiendrais qu’à mes engagements. Par la suite, je comprends votre engagement envers l’EITC, et je ne vous demande pas de trahir ces engagements. Je ne veux pas vous mener à la trahison. Je veux juste que vous m’aidiez, donc par extension, à la couronne. Beckett est dangereux, sa politique et ses vassaux en son la preuve. Le capitaine Davy Jones, capitaine du hollandais volant devrait actuellement être sous contrôle et aurait du être jugé, mais à la place, Beckett a décidé de l’utiliser, choix judicieux certes, mais il n’a pas pris a peine d’en prévenir sa majesté, et ce navire pourrait représenter une menace contre la couronne. Réalisé, Miss Tempête, vous travaillez actuellement sous les ordres d’une personne qui est aussi puissante que la couronne, voir plus. Beckett est dangereux, et j’ai de quoi penser qu’il prépare un mauvais coup. Voudriez vous que je vous déclare en tant que membre du fiasco a venir et donc traité comme traitre ? Je sais ce que vous pouvez penser de moi, que je suis un monstre et que j’essaie de vous m’manipuler. Mais non, rien de cela. Je ne ferais que mon devoir, car si vous quitté de ce bureau en vous disant encore loyale et fidele à lord Cutler Beckett et à l’EX-AMIRAL, il insista bien dessus, car il ne l’ai plus a présent vu qu’il est porté disparu, vous refusez donc de coopérer avec la marine royale et donc, par extension, le roi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Tempête
Espionne & Soldat de la compagnie des Indes
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Non loin des ennuis
Date d'inscription : 13/06/2007

Quel pirate, villageois(e), corsaire,...êtes vous?
Situation: Amoureux(se)
Amour, Famille, Ami(e)s, Ennemi(e)s ...:
Âge du personnage : 26 ans

MessageSujet: Re: Remise de rapport...   Dim 23 Nov 2008 - 20:06

Hj: Mille excuses pour le retard Embarassed





Pauvre Karmer...Vraiment,pauvre de lui...Il aurait pu déclamer toutes les homélies du monde,réciter l' Habeas Corpus en long et en large,en latin,en grec,puis en chinois si le coeur le lui avait dit,que Mary n'y aurait rien entendu.Rien du tout,pas la moindre petite phrase ou minuscule notion.Parce qu'elle était amoureuse.A l'évocation de Norrington,un lueur passa comme un fantôme sur ses prunelles,tandis qu'elle plissait les lèvres.Rien.Rien ni personne,elle se l'était juré,ne viendrait briser le peu qui pouvait espérer tenir debout.Mais qu'elle s'en fichait,au fond,de Beckett ! Et de Karmer ! Et de l'Angleterre ! Plus rien ne comptait,ni les lois,ni le monde,simplement l'homme qu'elle chérissait,et le bonheur de celui-ci !
Amère,elle lança en un murmure éperdu :

-Si tous les autres mouraient,mais que lui restait,je continuerais d'être;si tous les autres survivaient mais que lui disparaissait,l'univers me deviendrait étranger...

Soudain,l'espionne plongea son regard dans celui de l'Amiral,avec une âpreté sans nom.Il ne l'avait pas vexée à proprement dit,et elle ne lui en voulait pas franchement,mais un point devait être clarifié et vite,avant que le militaire ne s'aventure sur un chemin bien dangereux pour lui : la critique de l'absent.Peut-être que ce dernier avait tort,comme tous les membres de sa catégorie,mais Mary défendait jalousement son sauveur.Et le ferait encore longtemps,très longtemps,et ce contre n'importe qui.

-Je vais vous dire une bonne chose,Amiral,une vérité qui me concerne peut-être uniquement,mais que vous devrez comprendre si vous espérez seulement que je vous écoute à l'avenir.Je vais tâcher d'être le plus claire possible,mais écoutez-moi bien,je ne compte pas me répéter.Je me moque de Cutler Beckett,de sa Compagnie,de sa couleur de chemise,de ses faits et gestes.Et je me moque de l'Angleterre,de son Roi,de ses caprices.Parceque figurez-vous que je n'ai plus de nation,plus de Dieu,plus de toit,plus de drapeau ni d'espoirs,plus rien enfin tant que je n'aurais pas payer ma dette à celui que vous dépréciez avec tant de hauteur.Il a fait plus pour moi que tout ces bureaucrates piteux que représente la EITC,et plus que les insipides hommes de Loi qui ont brisé ma vie.A ces deux partis,je ne dois rien.Mais James Norrington m'a tendu la main,m'a aidée,m'a écoutée,ouvert sa porte et accueillie comme son égal.Et au nom de cela,je resterai à ses côtés jusqu'à ma mort.Vous pourrez me sermoner,me juger,m'accabler autant qu'il vous plaira,mais je ne changerai pas d'avis.Je ne l'abandonnerai pas.Jamais.Alors tuez-moi.Tuez-moi si vous me pensez traîtresse,mais je ne renierai jamais l'Amiral Norrington,l'homme de bien qu'il est,les causes qu'il a défendues et défendra à son retour,car il reviendra,j'en suis profondément convaincue.C'est sur son ordre,et sur son unique ordre que j'exécuterai ce qu'il vous semblera juste pour la Couronne et pour l'Empire.Car ces mots n'ont pour moi plus aucune signification.

L'Eglise avait ordonné la mort de sa mère,puis donné la chasse à son oncle.C'était une épave sur laquelle le britannique avait dû oeuvrer pour reformer une personne humaine.D'abord commodore,puis pirate avant de devenir Amiral,il avait toujours servi les intérêts royaux,en se préservant également,car personne n'avait jamais cru en lui,songé à son bonheur,à la vie qu'il avait à part l'armée.Miss Tempête était très butée,et ce trait de caractère était associé à une loyauté sans faille à l'égard de l'homme de son coeur.Qu'ils aillent tous au Diable,le Lord,Karmer,tous ! Tous ! Si seulement son aimé pouvait revenir...Son sourire,sa présence,sa lumière n'avaient pas de prix.Et aucun sacrifice n'était trop beau pour lui.L'officier en face d'elle avait-il seulement une fois dans sa vie éprouvé un sentiment aussi fort pour une autre personne...?

-Je sais très bien que vous seriez capable de m'offrir n'importe quoi pour que je vous suive,de l'or,l'effacement de pas mal de choses de ma vie,voire même l'amnistie pour l'Amiral et moi quant à notre séjour à la Compagnie.Je me battrai pour lui,vous savez.Jusqu'au bout.S'il juge bon de rester auprès de Beckett,alors j'obtempèrerai.S'il trouve que votre combat est digne d'intérêt,je lancerai toute mes forces dans la bataille,et cela,je vous le jure.Mais sans lui,je n'ai pour ainsi dire plus aucune raison d'espérer,de me battre ou même de vivre.Ce point-ci est un élément qui ne changera pas,vous avez ma parole.Norrington est pour moi ce que les valeurs que vous dépeignez avec tant de brio sont pour vous.Un élément indisociable de votre existance.La seule chose qui vous motive réellement.Cependant...

Malgré tout,elle parvint à sourire.Le regard au sol,elle n'osait vraiment formuler sa requête...Mais puisqu'ils en étaient à parler franchement,ça valait la peine d'essayer.Relevant le nez,Tempête souria encore plus innocemment,comme une petite fille tellement désireuse d'accomplir ce qui lui tenait à ceour.

-Il y a néanmoins un cependant.Cela fait des semaines que je suis à la recherche de l'Amiral,et jusqu'içi mes investigations se sont avérées vaines,certainement parceque je manque de moyens.Or,vous avez des moyens,plus que conséquents,même.Aidez-moi à retrouver James Norrington,et vous gagnerez deux alliés à votre lutte.Je n'ai que cela à vous proposer.Sinon,je peux toujours me retirer et continuer seule,tout en effectuant de menues tâches pour Lord Beckett,qui reste mon employeur.A vous de voir,Amiral Karmer,à quel point vous avez vraiment besoin de mes services.

C'était plutôt osé,une sorte d'ultime coup de poker.Les doigts pâles de la jeune femme se resserrèrent un peu plus sur la poignée de la porte.Que ça fonctionne...Faîtes que ça fonctionne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remise de rapport...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remise de rapport...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» remise en vente des maisons abandonnees
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marre de cette vie? Venez aux Caraïbes! :: Les navires :: Les navires millitaire :: L'aigle Imperial-
Sauter vers: